back to top
25.2 C
Brazzaville
samedi 15 juin 2024 | 02:01
spot_img

6 novembre 2023, 37ème édition de la journée nationale de l’arbre : «Ensemble, plantons les arbres pour lutter contre les érosions dans nos villes»

Lundi 6 novembre 2023, la communauté nationale a célébré la 37ème édition de la journée nationale de l’arbre. Cette année, le thème retenu est: «Ensemble, plantons les arbres pour lutter contre les érosions dans nos villes». En séjour à Oyo, dans le Département de la Cuvette, le Président de la République, Denis Sassou-Nguesso, a sacrifié au rituel du planting d’arbres sur un site situé au village Miaba, dans le District d’Oyo, en présence de Mme Carine Saturnin Milandou, directrice générale du Centre national d’inventaire et d’aménagement des ressources forestières et fauniques, qui y a représenté la ministre de l’économie forestière.

Le thème de la journée nationale de l’arbre, cette année, a amené le Président de la République à évoquer le phénomène des érosions dans les villes du pays. Il a surtout demandé de sensibiliser la population qui construit sur des terrains non autorisés où ces phénomènes se manifestent.
«Le thème qui a été retenu est, à mon avis, un thème très important. Je crois que, à cause de l’occupation, il faut souvent le dire, parce que vous les journalistes, lorsque vous allez constater des érosions, des glissements de terrain ici et là, vous amenez le propos à la radio et à la télévision, pour rendre le gouvernement seul responsable des dégâts. Vous n’éduquez pas le peuple sur l’occupation anarchique des sols, sur les constructions aux endroits qui ne devraient pas être autorisés à la construction. Vous allez faire vos enquêtes, vous voyez même quelqu’un qui a construit sa maison sous un transport d’électricité très haute tension…, vous n’éduquez pas le peuple. L’information, c’est aussi l’éducation des populations.
Donc, cette année était placée sous le thème de la lutte contre les érosions, un thème bien à propos, parce que justement à Brazzaville ou à Pointe-Noire, je ne cite que les deux plus grandes agglomérations, nous avons à mener une lutte, mais alors une lutte très grande contre les érosions. Vous les voyez, vous les journalistes, puisque c’est vous qui faites les reportages. Alors, je crois que c’est un bon thème, j’espère que, à Brazzaville et à Pointe-Noire, les populations se sont effectivement mobilisées là où il y a des érosions, pour essayer de les combattre et aussi certainement sauver ceux qui se sont placés hasardeusement à ces endroits et qui risquent de perdre leurs maisons», a dit le Chef de l’Etat.
Signalons que le Premier ministre chef du gouvernement a, quant à lui, effectuer le planting d’arbres à Mbé, dans le Nord du Département du Pool où, par ce geste, il a officiellement lancé le projet de création du puits carbone, appelé «Jardin carbone de Mbé». C’était en compagnie de quelques membres du gouvernement, dont la ministre de l’économie forestière, Rosalie Matondo, des parlementaires, des membres du corps diplomatique, etc.
Réalisé par la société italienne, «Renco green sarlu», ce projet prévoit la mise en place de plantations forestières industrielles et agroforestières, avec la plantation d’acacias, une espèce à croissance rapide et fixatrice d’azote, sur une superficie de 40 mille hectares. A l’occasion de la journée nationale de l’arbre, 142 mille plants ont été plantés sur une superficie de 150 hectares.
Si la journée a été célébrée, reste que le mois de novembre est consacré au planting d’arbres et pour aider les citoyens à se procurer les plants, le Ministère de l’économie forestière a disposé une foire aux plants qui se tient du 20 octobre au 30 novembre 2023, à son siège, à Brazzaville, et aussi dans les villes de Pointe-Noire, Dolisie et Oyo. Si cette journée mobilise, chaque année, les officiels du pays, en revanche, sa dimension populaire a du mal à s’affirmer. Pour cette journée, il est dit que «chaque Congolais, quel que soit le lieu de sa résidence, doit accomplir un devoir civique en plantant au moins un arbre d’essence fruitière ou forestière». Les collectivités locales sont mises à contribution pour cela. On devrait donc mobiliser aussi les populations, la jeunesse surtout à travers les élèves du système éducatif national, à accomplir le geste de planting d’arbres.

Urbain NZABANI

Oh bonjour
Ravi de vous retrouver.

Inscrivez-vous pour recevoir du contenu génial dans votre boîte de réception.

Nous ne spammons pas !

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -spot_img

Derniers Articles