29.9 C
Brazzaville
mer 28 février 2024 20:19:52
spot_img

65ème anniversaire de la proclamation de la République du Congo : Message sur l’état de la Nation, sur fond d’hommage aux victimes du Stade Michel-d’Ornano

La célébration du 65ème anniversaire de la proclamation de la République du Congo s’est faite à travers une session du parlement réuni en congrès, mardi 28 novembre 2023, dans la salle des congrès du Palais des congrès de Brazzaville, sous la direction d’Isidore Mvouba, président de l’assemblée nationale et président du congrès, pour recevoir le message sur l’état de la Nation livré par le Président de la République, Denis Sassou-Nguesso. C’était en présence des corps constitués nationaux, du président du sénat Pierre Ngolo, des représentants des institutions constitutionnelles, du Premier ministre et son gouvernement, des membres du corps diplomatiques, du chef de file de l’opposition congolaise. Comme à l’accoutumée, Denis Sassou-Nguesso n’a pas dérogé à la règle quant à son adresse annuelle sur l’état de la Nation (qui a duré plus d’une heure trente minutes) couplée à la commémoration de la journée de la proclamation de la République, célébrée sous le thème, «Civisme et pérennité de la République».

Isidore Mvouba a ouvert le congrès parlementaire, retransmis en direct à la radio et à la télévision, par un mot introductif situant l’évènement. Au nom des congressistes, il a souhaité la bienvenue au Président de la République. «A ce moment de l’histoire où vous allez, par la magie du verbe, vous adresser au peuple congolais sur l’état de la Nation, je voudrais, au nom de tous les congressistes ici réunis, et en mon nom personnel, vous souhaiter une chaleureuse et cordiale bienvenue dans cette emblématique salle du palais des congrès», lui a-t-il dit.

Le Président Denis Sassou-Nguesso prononçant son message sur l’état de la Nation, devant le parlement réuni en congrès.

Pour lui, c’est avec un cœur serré, après les douloureux évènements du Stade Michel-d’Ornano, que les Congolais célèbrent le 65ème anniversaire de la proclamation de la République du Congo. Il a évoqué l’importance de la célébration de cette journée, qui se fera désormais par le message sur l’état de la Nation devant le parlement réuni en congrès. Il a loué la maturité du peuple congolais qui ne cède pas aux sirènes de ceux qui veulent ébranler la République. Isidore Mvouba a, ensuite, rendu hommage à Denis Sassou-Nguesso, qui a décrété en 2010, la célébration de la journée de la République, avant de lui demander de décliner son message sur l’Etat de la Nation, unique point inscrit à l’ordre du jour de cette session.
Devant la représentation nationale réunie en congrès, le Président de la République a tout d’abord demandé aux congressistes, d’observer une minute de silence en mémoire des victimes du drame du 20 novembre. Tout en saluant la constance et la stabilité des institutions républicaines, il les a appelés à plus d’efficacité.
Abordant la situation économique du Congo, le Chef de l’Etat a déclaré qu’après la crise de la pandémie de covid-19 et malgré la guerre russo-ukrainienne, «la reprise économique se poursuit et se confirme». La croissance est estimée à 4% pour l’année en cours. Le remboursement de la dette intérieure se fait normalement, à la grande satisfaction des partenaires techniques et financiers. Tout en promettant d’assainir davantage le climat des affaires, il a appelé les partenaires techniques et financiers du Congo à un accompagnement efficace et conséquent. Il a appelé le gouvernement à la valorisation du potentiel gazier. C’est ainsi qu’il a salué la signature d’un accord avec la société italienne, Eni, pour l’exportation de l’excédent du gaz liquéfié.
Le Président de la République a aussi promis de redorer le blason de l’économie forestière, afin qu’elle puisse contribuer efficacement au budget de l’Etat. Pour lui, le processus de diversification de l’économie nationale doit se poursuivre. Car, rassure-t-il, «plus l’économie est diversifiée, plus elle est forte».
Pour lutter contre la dépendance alimentaire ou l’insécurité alimentaire, Denis Sassou-Nguesso espère sur les Z.a.p (Zones agricoles protégées) où sur un total de douze départements, sept en bénéficient déjà. Pour cela, il a demandé aux populations de ne pas occuper les terres de façon anarchique. La diversification de l’économie nationale passe aussi par la mise en œuvre des Z.e.s (Zones économiques spéciales), dont celles de Maloukou et de Pointe-Noire où la voie d’accès est déjà en construction.
A propos des résultats mitigés dans le domaine des sports, Denis Sassou-Nguesso a demandé au gouvernement de mener une réflexion profonde, afin de rectifier le tir. Il a appelé les Congolais à élever leur degré de mobilisation et de vigilance devant les tentatives multiformes de déstabilisation qui guettent le Congo, qui est «un ilot de paix et stabilité».
Pour conclure, le Chef de l’Etat a affirmé que 65 ans après l’avènement de la République, des progrès sensibles ont été réalisés dans plusieurs secteurs. Tout en fustigeant les actes de vandalisme perpétrés à l’Université qui porte son nom et au Stade la Concorde, il a demandé aux Congolais de prôner le civisme, l’amour de la patrie et de préserver et consolider les acquis déjà obtenus. «J’en appelle à un sursaut salvateur pour intensifier la lutte contre l’incivisme», a déclaré Denis Sassou-Nguesso. «Je prends acte de votre brillant message», c’est par ces mots qu’Isidore Mvouba a bouclé le congrès parlementaire.

Hervé EKIRONO
(Voir l’intégralité du message sur notre site Internet)

Oh bonjour
Ravi de vous retrouver.

Inscrivez-vous pour recevoir du contenu génial dans votre boîte de réception.

Nous ne spammons pas !

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Stay Connected

0FansJ'aime
3,913SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -spot_img

Latest Articles