back to top
23.2 C
Brazzaville
mercredi 19 juin 2024 | 02:28
spot_img

8 mai, journée internationale de la Croix-Rouge: un rappel avec Gabriel Goma-Mahinga

8 mai, journée internationale de la Croix-Rouge

Un rappel de la célébration avec Gabriel Goma-Mahinga

Le 8 mai de chaque année, l’humanité célèbre la journée internationale de la Croix-Rouge, afin de reconnaître les actes humanitaires posés par l’initiateur de ce mouvement, le suisse Henry Dunant. Pour cette année, le thème de la célébration de cette journée est: «Nous faisons tout avec le cœur». A cette occasion, Gabriel Goma-Mahinga, deuxième vice-président chargé de la coopération et des relations extérieures de la C.r.c (Croix-Rouge congolaise), s’est entretenu avec la presse, pour marquer l’intérêt du mouvement Croix-Rouge et appeler les journalistes et les étudiants à y adhérer, afin de connaître et d’appliquer les premiers gestes de secours, en cas de catastrophes dans son environnement social. Entretien!

* Qu’est-ce que le commun de mortel peut retenir du mouvement Croix-Rouge au Congo?
** La célébration de la journée internationale de la Croix-Rouge, le 8 mai de chaque année, remonte après la fin de la Seconde guerre mondiale. Cette journée commémorative a été consacrée à la Croix-Rouge, par la communauté internationale, en mémoire de son fondateur, Henry Dunant, né le 8 mai 1828, à Genève, en Suisse, pour les actes humanitaires qu’il a posés et qui sont à l’origine de ce grand mouvement qui s’est étendu sur la planète.
Gabriel Goma-Mahinga (au milieu).
Pendant le point de presse.
* Dans le cadre de cette célébration, quelles sont les activités que la Croix-Rouge congolaise a organisées?
** Pour votre gouverne, chaque année, dans notre pays, cette journée est célébrée à travers les douze départements. Cependant, en raison de la récession économique et de la récente pandémie de covid-19, les festivités de cette journée mondiale ont été organisées au libre choix de chaque département, à travers les activités communautaires de proximité.
* Quelle appréciation faites-vous de la coopération entre les composantes du mouvement au Congo?
** Le partenariat au sein du mouvement de la Croix-Rouge repose sur les accords-cadres opérationnels entre les différentes composantes du mouvement, à savoir: la Croix-Rouge congolaise; la Fédération internationale et la Croix-Rouge française. Ce cadre de coopération se manifeste à travers les appuis multiformes au niveau du fonctionnement de la société nationale et la mise en œuvre des projets et programmes conjoints, au profit des communautés vulnérables des catastrophes naturelles ou provoquées.
* Quels sont les défis humanitaires que la Croix-Rouge est appelée à relever au niveau national?
** Au regard du diagnostic organisationnel réalisé avec l’appui de la Fédération internationale, il ressort que la C.r.c doit se focaliser sur trois priorités, à savoir: le développement des branches locales, afin de répondre en cas des catastrophes; la mobilisation des ressources locales et le renforcement de la diplomatie humanitaire, sans oublier la protection de son emblème, pour qu’il ne soit pas prostitué, car cet emblème sauve des vies.
Parmi ces priorités également, il a été rappelé aux responsables départementaux de la C.r.c à faire le plaidoyer auprès des autorités politico-administratives, en faisant valoir la qualité d’auxiliaire des pouvoirs publics dans le domaine humanitaire.
* Avez-vous un commentaire sur le thème de cette année «Nous faisons tout avec le cœur»?
** En communion avec les 192 pays membres du mouvement, la C.r.c avec l’appui du C.i.c.r de la Fédération et de la Croix-Rouge française, a mobilisé, depuis 2020, plus de mille volontaires impliqués dans les P.c.i (Opérations de préventions et de contrôle des infections) avec les équipes spécialisées dans les E.d.s (Enterrements dignes et sécurisés), la S.e.b.a.c (Surveillance épidémiologique à base communautaire), la communication des risques et à l’engagement communautaire, ainsi que le suivi des cas-contacts, de la covid-19 au sein des communautés vulnérables à Brazzaville et à Pointe-Noire.
Par ailleurs, des volontaires ont été déployés dans les réponses aux urgences à travers les Départements des Plateaux, de la Cuvette, de la Sangha et de la Likouala, suite aux inondations. Les victimes ont bénéficié, avec l’appui de la Fédération internationale, d’une aide financière Croix-Rouge au profit de trois mille ménages identifiés sous la supervision du Ministère de l’action humanitaire.
Propos recueillis par Narcisse MAVOUNGOU

Oh bonjour
Ravi de vous retrouver.

Inscrivez-vous pour recevoir du contenu génial dans votre boîte de réception.

Nous ne spammons pas !

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -spot_img

Derniers Articles