back to top
26.2 C
Brazzaville
samedi 18 mai 2024 | 05:22
spot_img

Décès de l’ancien ministre Séraphin Gompet: ce n’est pas un assassinat, plutôt une mort naturelle !

Décès de l’ancien ministre Séraphin Gompet

Ce n’est pas un assassinat, plutôt une mort naturelle !

La nouvelle est venue de la famille: Séraphin Gompet, ministre des transports et de l’aviation civile dans le gouvernement Yhomby-Opango, en 1996, sous le mandat du Président Pascal Lissouba, décédé le samedi 11 mai 2024, dans sa maison située dans la Rue Sainte-Anne, au Quartier 753, à Ouenzé, le cinquième arrondissement de Brazzaville, n’a pas été assassiné. Il est mort de mort naturelle, car il souffrait, entre autres, de la maladie d’Alzheimer.

Séraphin Gompet vivait seul et malheureusement, il lui arrivait de disparaître de la maison. Devant cette situation, la famille avait choisi de l’attacher parfois à une grille de sa chambre et passait pour l’alimenter. Mais, samedi 11 mai, il a été retrouvé mort, en début d’après-midi. Son corps gisait à même le sol dans la maison, au salon. Il ne portait pas de traces de violence.
L’ancien ministre Séraphin Gompet
Le corps de Séraphin Gompet, tel que retrouvé gisant à même le sol, dans la maison.

 

Que s’est-il passé?

Un membre de la famille s’était rendu chez l’ancien ministre. Il a constaté qu’après le repas, Séraphin Gompet avait renversé la table, les assiettes cassées sur le sol. Apparemment, il s’était agité avant de rendre l’âme. Voilà comment son corps a été retrouvé à même le sol. Il a été déposé par la famille à la morgue municipale. Il ne s’agit pas d’un assassinat comme on l’a supposé, à l’annonce de la nouvelle de sa disparition.
Urbain NZABANI

Oh bonjour
Ravi de vous retrouver.

Inscrivez-vous pour recevoir du contenu génial dans votre boîte de réception.

Nous ne spammons pas !

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -spot_img

Derniers Articles