back to top
21.2 C
Brazzaville
mercredi 12 juin 2024 | 08:00
spot_img

A.n.e.l.co (Association nationale des élus locaux du Congo) : Un laboratoire d’idées pour le développement des collectivités locales

Quatre mois après la sortie officielle tenue le 2 avril 2023, dans la salle de conférence de la Préfecture de Brazzaville, le Conseil des sages dit Conseil des présidents, qui est un organe régulateur et composé de soixante-dix-sept membres tous des conseillers départementaux et municipaux a organisé une session de validation des documents-projets, samedi 5 aout 2023, à l’Hôtel Saphir, à Brazzaville, en présence du sénateur Antoine Denis Louemba, du président de l’Unoc (Union nationale des opérateurs économiques du Congo) et directeur général de la Clinique Securex, Jean-Daniel Ovaga.

Dans son allocution, Omesse Lékébé, président de l’A.n.e.l.co, a indiqué la session inaugurale du conseil des présidents de l’Anelco se tenait au moment où s’ouvre la campagne électorale pour les sénatoriales du 20 aout 2023. Selon lui, les élus locaux ont un statut qui leur confère «certains droits et devoirs dont nombreux d’entre nous l’ignorent». «Il vous revient le droit d’être plus pragmatiques et percutants dans l’examen et le suivi du budget de l’Etat conformément à la loi des finances afin de permettre la mise en œuvre de la décentralisation et de développement local dans notre pays», a-t-il fait savoir.
«En effet, au-delà de toute spéculation politicienne, A.n.e.l.co ne demande rien d’autre que : la régularité des sessions ordinaires des conseils locaux conformément à La loi 7-2003 du 6 février 2003 portant organisation et fonctionnement des collectivités locales; le paiement des frais de descente des élus locaux conformément à l’arrêté n° 8063 du 26 mai 2011 fixant des frais de descente des conseillers départementaux et municipaux et l’amélioration, la consolidation et la sécurisation du statut de l’élu local», a-t-il déclaré.
Pour les sénatoriales du 20 août, il a exhorté les élus locaux à «opter pour un vote utile, aboutissant à l’élection des sénateurs, capables de conduire un plaidoyer actif et permanent pour l’effectivité de la décentralisation».
Dans son discours d’ouverture, le président du conseil des sages, M. Firmin Bossali, a sollicité la bienveillance des élus locaux à relayer le message de l’Anelco, «visant à rassurer l’opinion publique, les autorités gouvernementales et politiques sur les buts et les objectifs de l’association nationale des élus locaux du Congo clairement consignés dans nos statuts».
L’A.n.e.l.co est une association de type organisation non-gouvernementale qui «se propose de jouer le rôle de laboratoire d’idées sur la problématique du développement des collectivités locales au Congo. Pour ce faire, elle se propose d’œuvrer aux côtés du Ministère de l’intérieur, de la décentralisation et du développement des collectivités locales, en vue de la mise en œuvre de la politique du développement des collectivités locales au Congo, etc», a-t-il souligné. Il a rappelé que l’A.n.e.l.co dont le slogan est «seul on va vite, ensemble on va plus loin», n’est pas un groupement des partis politiques encore moins un syndicat. Tout conseiller municipal ou départemental doit à en faire partie, afin de parler d’une même voix. Il a déploré l’absence de certains conseillers. Les documents de travail ont été remis au sénateur Antoine Denis Louemba pour qu’il soit leur porte-parole au niveau de la chambre basse du parlement.

Narcisse MAVOUNGOU

Oh bonjour
Ravi de vous retrouver.

Inscrivez-vous pour recevoir du contenu génial dans votre boîte de réception.

Nous ne spammons pas !

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -spot_img

Derniers Articles