back to top
23.2 C
Brazzaville
mercredi 19 juin 2024 | 02:14
spot_img

A.u.f (Agence universitaire de la Francophonie) : Présenter publiquement ses travaux de thèses en trois minutes

Inspiré du concours «Three minute thesis» tenu pour la première fois en 2008 à l’Université du Queensland, en Australie, «Ma thèse en 180 secondes» (Mt180) est un concours créé en 2012 par l’Acfas (Association francophone pour le savoir) basée au Canada. Il se déroule en public et offre la possibilité aux candidats de présenter leurs travaux de recherche à l’oral, dans un langage accessible au grand public, en trois minutes. L’objectif est de donner l’opportunité aux doctorants, de faire connaître leurs travaux de recherche, dans l’espace public et à l’international, en faisant valoir leurs qualités d’orateurs.

Cette année, le Congo est choisi parmi les pays d’Afrique centrale et des Grands-Lacs, pour organiser sa première édition de Mt180 (Edition zéro). Ce qui signifie l’organisation de la compétition uniquement au niveau national et le lauréat ne participera pas à la finale internationale. En effet, cette possibilité n’est envisageable qu’à partir de l’édition 1, en 2024, si le comité international valide l’édition 0.
Sous la houlette du Pr Edouard Ngamountsika, responsable du Bureau national de l’A.u.f Congo, la finale du concours national «Ma thèse en 180 secondes» a été organisée à Brazzaville, devant un jury constitué de Mme la prof Yolande Berton née Ofouémé, présidente du jury, les profs Jean-Félix Makosso et Arnaud Wilfrid Etou Ossibi, maître de conférences, tous deux membres du jury.
Après les différentes prestations des candidats, les membres du jury ont apprécié l’habileté et la qualité des doctorants et ont délibéré à l’unanimité. Les résultats et les prix se présentent ainsi qu’il suit:
– Rolf Rodrichel Ngono Malanda, qui travaille sur le thème: «Les marqueurs discursifs en français en République du Congo», remporte le premier prix d’un montant de 450 euros, soit 292.500 F Cfa;
– Ghislain Kendé, dont la thèse est intitulée, «Les huiles essentielles: précurseurs de nouvelles molécules dans la lutte antivectorielle contre le paludisme», a obtenu le deuxième prix de 350 euros, soit 227.500 F Cfa;
– Marinette Grace N’Tamoukounou Moyo a décroché le troisième prix de 300 euros soit 195.000 F Cfa, sur le thème: «Caractérisation et activité biologique des composés phénoliques contenues dans mes plantes tropicales Sarcocephales latifiolus (Mutumbi);
– Ange Brel Boukambou a été couronné par le prix du public de 250 euros, soit 162.500 F Cfa, en travaillant sur le thème: «Caractérisation des charbons actifs à partir des déchets plastiques en lignocellulosiques: modélisation des isothermes et de la cinétique d’absorption de Rhodamine B en milieu aqueux».
Il faut rappeler que le concours «Ma thèse en 180 secondes» (Mt180) est un évènement qui se déroule sur scène et devant un public. Il s’agit d’une compétition francophone ayant pour valeurs et missions principales de mettre en lumière la relève scientifique dans toutes les disciplines, académiques, encourager les jeunes chercheurs à vulgariser leurs travaux de recherche, les sensibiliser à l’importance du dialogue entre les sciences et la société, leur offrir un contact direct avec le public, leur permettre de réseauter avec des chercheurs d’autres disciplines et d’autres pays, tout en valorisant la langue française ainsi que de favoriser l’ouverture à d’autres publics, d’autres rencontres, d’autres cultures.

Joseph MWISSI NKIENI

Oh bonjour
Ravi de vous retrouver.

Inscrivez-vous pour recevoir du contenu génial dans votre boîte de réception.

Nous ne spammons pas !

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -spot_img

Derniers Articles