back to top
24.2 C
Brazzaville
samedi 15 juin 2024 | 14:56
spot_img

A.u.f (Agence universitaire de la francophonie) : Une trentaine d’étudiants formés à l’art de persuasion, dans la recherche de l’emploi

Le centre d’employabilité francophone du bureau de l’A.u.f (Agence universitaire de la francophonie) de la République du Congo, à Brazzaville, a abrité, du 17 au 20 octobre 2023, une formation d’une trentaine d’étudiants des établissements membres de cette institution universitaire internationale de la francophonie sur l’art de persuader avec la rhétorique. Sous le thème, «Comment persuader ou émouvoir un public avec la rhétorique?», cette formation était animée par le Pr Arsène Elongo et le Dr Lionnel Kindziala Kindziala, enseignants à l’Université Marien Ngouabi.

La formation organisée par le bureau de l’A.u.f (Agence universitaire de la francophonie) à Brazzaville concernait les étudiants des 4 établissements membres de l’A.u.f: l’Université Marien Ngouabi; l’Institut de gestion et développement économique (I.g.d.e); l’Ecole supérieure de gestion et d’administration des entreprises (E.s.g.a.e) et l’Institut des sciences et techniques professionnelles (I.s.t.p.u).
«Il s’agit d’une suite logique des activités précédentes en l’occurrence «Le bon orateur», pour préparer l’étudiant en fin de formation d’affronter le monde du travail en toute sérénité. Notamment, lors des entretiens d’embauche, grâce à cet exercice, l’étudiant en quête d’emploi sera capable de convaincre son interlocuteur (l’employeur)», a souligné le Prof. Edouard Ngamountsika, responsable du bureau Auf de Brazzaville.
Déroulant sa leçon inaugurale, le prof Arsène Elongo a construit son discours autour de quatre éléments: l’éthos; le pathos; le logos et le style. La maîtrise de ces paramètres est un gage sûr de réussite dans le processus de persuasion d’un interlocuteur ou d’un public, selon lui. Le conférencier estime que l’éthos, c’est la personnalité d’un individu, l’image qu’on projette à travers le discours, etc. Quant au pathos, il consiste en l’exploitation des émotions de l’autre, mieux des émotions qu’il sied de réveiller ou de susciter à travers le discours, les faits et gestes. «Je dois deviner quelles sont les émotions qui sont en vous que je dois réveiller: la nervosité; la compassion; la honte; la colère, etc. D’où l’articulation d’un discours est fonction de la maîtrise de l’auditoire auquel on va s’adresser. Notamment, ses réalités, ses croyances et ses attentes…», a expliqué l’orateur.
Le logos signifie le verbe, le discours ou la parole. Sur ce point, l’argumentation, la narration, la péroraison, les styles, les rythmes, les silences, etc, constituent les éléments du discours dont la bonne conception et/ou pratique participe à la persuasion des interlocuteurs.
Après la partie théorique, la phase pratique des étudiants était animée par Dr Lionnel Kindziala Kindziala. Il s’est agi de rendre opérationnelle la théorie apprise précédemment. Cette pratique s’inscrit dans le cadre du renforcement des capacités des étudiants finalistes en quête d’emplois ou d’auto-emplois, par l’entremise des centres d’employabilité francophones. Ces derniers constituent un des projets phare de la stratégie 2021-2025 de l’A.u.f en faveur des étudiants issus de ses mille établissements membres. Ces centres visent à soutenir l’employabilité et l’insertion professionnelle et à promouvoir l’entrepreneuriat.

Joseph MWISSI NKIENI

Oh bonjour
Ravi de vous retrouver.

Inscrivez-vous pour recevoir du contenu génial dans votre boîte de réception.

Nous ne spammons pas !

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -spot_img

Derniers Articles