29.9 C
Brazzaville
mer 28 février 2024 21:47:17
spot_img

Académie française: Emmanuel Dongala a reçu sa récompense, le Grand-Prix Hervé Deluen

Académie française

Emmanuel Dongala a reçu sa récompense, le Grand-Prix Hervé Deluen

Comptant dans le palmarès 2023 des Prix de l’Académie française, l’écrivain congolais, Emmanuel Dongala (82 ans), lauréat du Grand-Prix Hervé Deluen, a reçu sa récompense, jeudi 30 novembre 2023, dans l’après-midi, lors de la séance publique annuelle, présidée par l’historien, écrivain et ancien diplomate italien, Maurizio Serra, comme directeur de séance. Créé en 2007, d’abord comme Prix Hervé Deluen, et devenu à partir de 2015, Grand-Prix Hervé Deluen, ce prix récompense «toute personne ou toute institution qui contribue efficacement à la défense et à la promotion du français comme langue internationale».

Emmanuel Dongala est parmi les écrivains congolais, sinon même celui qui collectionne le plus grand nombre de prix au niveau international, honorant ainsi la littérature congolaise. A l’Académie française, il a été présenté par Maurizio Serra comme un écrivain rageur qui peint les univers étouffants de son pays, avec un humour féroce.
Emmanuel Dongala suivant sa présentation par l’écrivain italien Maurizio Serra.
«Monsieur Dongala a passé la majeure partie de sa vie au Congo où se déroule son premier roman, «Un fusil dans la main, un poème dans la poche», paru en 1973. En 1982, il publie «Jazz et vin de palme», devenu depuis un classique de la littérature africaine. Mais, en 1990, le Congo, miné par des luttes fratricides, bascule dans le chao. Grâce à son ami, Philippe Rotte, Monsieur Dongala a pu sortir du pays et trouve un poste universitaire. Il continue à écrire en français, dans une langue rapide et âpre, des romans rageurs qui décrivent minutieusement, comme «Johnny chien méchant», la plongée en enfer de son pays. L’un de ses derniers romans, «Photo de groupe au bord du fleuve» montre un groupe de femmes qui gagnent leur vie à casser les pierres, pour un salaire de misère. Monsieur Dongala peint ces univers étouffants, avec un humour féroce. Pour avoir promené langue française, sur toutes les routes d’un pays en crise, pour reprendre la belle formule de Monsieur Dany Laferrière, Monsieur Daniel Dongala mérite le Grand-Prix Hervé Deluen».
Emmanuel Dongala collectionne ainsi les prix, au long de sa carrière littéraire. Pour ne prendre que quelques exemples, il a reçu en 2003, le Prix Fonlon-Nichols de l’excellence littéraire, délivré par l’Université d’Alberta (Canada); en 2010, le Prix Virilo, à Paris, qui «récompense un roman francophone publié dans l’année ayant touché le jury par son audace littéraire, sa justesse, ou toute autre qualité faisant sens»; en 2011, le Prix Ahmadou-Kourouma, décerné lors du Salon africain du livre, de la presse et de la culture de Genève; en 2013, il a reçu, à Paris, le Prix Mokanda, des mains de Henri Lopès, alors ambassadeur du Congo, en sa qualité de président du jury. L’écrivain congolais cumule aujourd’hui neuf prix internationalement connus, pour son œuvre constituée de six romans, un recueil de nouvelles et quatre pièces de théâtre.
Jean-Clotaire DIATOU

Oh bonjour
Ravi de vous retrouver.

Inscrivez-vous pour recevoir du contenu génial dans votre boîte de réception.

Nous ne spammons pas !

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Stay Connected

0FansJ'aime
3,913SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -spot_img

Latest Articles