back to top
28.2 C
Brazzaville
samedi 25 mai 2024 | 13:40
spot_img

Aconoq (Agence congolaise de la normalisation et de la qualité) : Un cocktail dinatoire pour promouvoir de produits nouveaux au Congo

Dans le but de promouvoir de produits nouveaux sur le marché congolais, l’Aconoq (Agence congolaise de la normalisation et de la qualité) a organisé, vendredi 17 février 2023, à son siège, à Brazzaville, une soirée dinatoire, pour présenter la marque de champagne «Lagache», de fabrication française et commercialisée au Congo par la société J.s.m. C’était sous le patronage de Jean-Jacques Ngoko Mouyabi, directeur général de l’Aconoq, en présence d’Emile Opangault, directeur de cabinet du ministre du développement industriel et de la promotion du secteur privé, Jean-Serge Mapakou, directeur général de la société qui commercialise ce champagne, des représentants du commerce ainsi que d’autres invités.

L’Agence congolaise de la normalisation et de la qualité n’entend pas faillir à sa mission de certification des produits destinés à la consommation dans notre pays. C’est un atout pour le Congo, d’être doté de cette structure qui se veut être au centre de toute activité socio-économique, en veillant sur le respect des normes établies, afin de protéger les consommateurs. Regroupant une trentaine de participants, la soirée dinatoire a connue trois temps forts: la présentation de l’Aconoq par son directeur général; la projection d’une courte vidéo sur le champagne «Lagache», marque créée en 1959 et qui possède, à ce jour, sept cuvées. Ensuite, les invités en ont eu droit à une dégustation.
Parlant de son agence, Jean-Jacques Ngoko Mouyabi a fait savoir que l’Aconoq a «une perspective importante, celle de créer des compétitions dans le but de pouvoir rendre opérationnel les prix qualités. Cette année, nous voulons faire une émulation pour permettre aux entreprises de compétir dans le domaine qui est le leur, parce que la qualité, c’est vraiment dans tous les secteurs». A cela s’ajoutent trois projets spécifiques: «la relance du programme congolais d’évaluation de la conformité; la mise en place du schéma national de certification des produits sortant ainsi que l’installation d’un laboratoire en métrologie pour s’assurer des kilos des produits».
De son côté, l’opérateur économique Jean-Serge Mapakou a fait savoir qu’actuellement, sur le marché congolais, plusieurs marques de champagne sont commercialisées, mais qui ne sont pas contrôlés ni certifiées. «C’est ce qui fait la différence avec nous qui avons choisi de travailler avec l’Aconoq». Le directeur général de la société J.s.m a expliqué que «pour avoir une appellation de champagne, il faut que le cépage, les raisins viennent de la Champagne. S’il n’y a pas ce critère, ce n’est pas du vrai champagne, surtout celui qui a des bulles».
Signalons que cette soirée dinatoire s’inscrit dans le cadre d’une série d’activités initiées par l’Aconoq au titre de cette année. Créée en 2015, l’Agence congolaise de la normalisation de la qualité est une structure publique placée sous la tutelle du Ministère du développement industriel et de la promotion du secteur privé.

Roland KOULOUNGOU

Oh bonjour
Ravi de vous retrouver.

Inscrivez-vous pour recevoir du contenu génial dans votre boîte de réception.

Nous ne spammons pas !

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -spot_img

Derniers Articles