Home National Adu (Association désir d’unité) : Pour la célébration de la journée ...

Adu (Association désir d’unité) : Pour la célébration de la journée internationale du vivre-ensemble en paix

0
Le Premier ministre chef du gouvernement, Anatole Collinet Makosso.

L’Adu (Association désir d’unité) est un pilier organisateur des activités culturelles et scientifiques, dont l’objectif est avant tout, celui de consolider le vivre-ensemble au plan national. Partant de ce qu’aucun clivage tribaliste ne regorge toute la vérité de la vie communautaire, il est alors bon de se poser la question de savoir, si naturellement et historiquement, nous sommes appelés à vivre ensemble, que devons-nous faire malgré tout?

Cette interrogation, issue des origines du vivre-ensemble et de son sens, cristallise toutes les énergies nécessaires à convoquer au plan social, culturel, religieux, économique et politique, pour mieux identifier et mieux suivre les idéaux déterminants visant à accomplir le rêve de paix perpétuelle dans notre pays.
Placé sous le signe de la colombe divine par le Président de la République, Son Excellence Denis Sassou-Nguesso, le Congo, terre de paix et d’unité, réclame, de tout temps, cette parité avec la beauté céleste où a disparu le phénomène triple de l’injustice, de l’inégalité et l’iniquité.
Ainsi, l’Association désir d’unité tient à mobiliser les cadres et les peuples autour des valeurs de l’unité, de paix et de progrès. Voilà pourquoi, pour promouvoir toutes ces valeurs et en même temps les consolider, l’Association désir d’unité, sous les recommandations des Nations unies, célèbre, le 16 mai de chaque année, la «journée internationale du vivre-ensemble en paix». Étant donné que le développement d’un pays ne pourrait jamais être envisageable sans la paix et le vivre-ensemble, comme l’a toujours pensé le Président de la République, Son Excellence Denis Sassou-Nguesso, entériné par Jean De Dieu Kourissa, président de ladite association, le Congo, étant un État à la recherche perpétuelle de son émergence, a un devoir de mémoire de célébrer, chaque année, cette journée.
En effet, tous les États membres sont invités à continuer d’agir en faveur de la paix et du développement durable, notamment en collaboration avec les chefs religieux, les communautés et d’autres parties prenantes, en prônant la réconciliation et la solidarité et en incitant les êtres humains au pardon et à la compassion.
Vu les enjeux importants de cette journée du 16 mai, l’Association désir d’unité, comme toujours, ne veut pas que le Congo y reste en marge. Donc, nous sollicitons que, pour cette année, cette journée soit célébrée sous le haut patronage de Monsieur le Premier ministre, Anatole Collinet Makosso, chef du gouvernement. En passant, une pieuse pensée à l’ex-Premier ministre, Monsieur Clément Mouamba, qui a toujours pensé accompagner l’Association désir d’unité, dans le cadre de la célébration de la journée du 16 mai. Si la République du Congo, notre pays, est une et indivisible, donc c’est le peuple congolais qui gagne.

Yvon Cédric PAMBOU
A.D.U (Association Désir d’Unité)

Oh bonjour
Ravi de vous retrouver.

Inscrivez-vous pour recevoir du contenu génial dans votre boîte de réception.

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Quitter la version mobile