back to top
27.2 C
Brazzaville
dimanche 16 juin 2024 | 15:57
spot_img

Anatole Collinet Makosso, Premier ministre chef du gouvernement : «On peut dire, aujourd’hui, que le ciel s’éclaircit davantage et le chemin est davantage balisé»

Dans son message de vœux au couple présidentiel, au nom des corps constitués nationaux, prononcé le vendredi 5 janvier 2024, au Palais des congrès, à Brazzaville, le Premier ministre chef du gouvernement, Anatole Collinet Makosso, a fustigé les «jugements iniques et nihilistes» sur l’action du Chef de l’Etat et du gouvernement. Pour lui, le mandat du Président Denis Sassou-Nguesso a commencé dans un contexte de crises multiformes et aujourd’hui, «on peut dire, aujourd’hui, que le ciel s’éclaircit davantage et le chemin est davantage balisé». Voici un extrait de son message.

«Dans ce monde contemporain, réfractaire aux réformes, balloté entre le consumérisme et le babouvisme, une architecture normative nouvelle, à travers lois et règlements, se met progressivement en place, pour corriger les scories du passé et tracer un cheminement plus sûr pour le développement économique de notre pays. On peut dire, aujourd’hui, que le ciel s’éclaircit davantage et le chemin est davantage balisé, pour que se poursuive la longue marche vers le développement.
Cependant, comme dans une pyramide des besoins, pour reprendre les termes du psychologue Abraham Maslow, où un besoin satisfait est tout de suite méconnu et ignoré, pour de suite en appeler un autre, certains d’entre nous s’illustrent par des jugements iniques et nihilistes:
– ils ont vite fait d’oublier que le mandat a démarré en 2021 avec une croissance négative que vous avez relevée;
– ils ont vite fait d’oublier que le mandat a démarré avec la crise de confiance que vous avez tout de suite surmontée, en rétablissant la confiance avec nos partenaires bilatéraux et multilatéraux;
– ils ont vite fait d’oublier que le mandat a démarré avec la crise économique et financière que Vous avez jugulée;
– ils ont vite fait d’oublier que le mandat a démarré avec la crise inflationniste que Vous avez contenue;
– ils ont vite fait d’oublier que le mandat a démarré avec la crise sanitaire à corona virus que Vous avez maîtrisée;
– ils ont vite fait d’oublier que le mandat a démarré avec la crise sécuritaire du fait des violences urbaines que nous sommes en train d’endiguer.
Ces crises, pour la plupart imposées par la conjoncture internationale, ayant entraîné des bouleversements économiques majeurs, nous ont pris deux ans de travail acharné. L’année qui vient de s’achever n’a pas été de tout repos. Il a fallu du courage et de l’audace. Grâce à la politique audacieuse et volontariste que nous mettons en pratique sous votre férule,
Excellence Monsieur le Président, nous connaissons des évolutions qui autorisent l’espoir et notre détermination à y parvenir demeure intacte. Nous y travaillons avec abnégation, malgré les temps difficiles, avec la complicité de notre peuple. Oui, la conclusion heureuse de la quatrième revue du programme appuyé par la Facilité élargie de crédit du Fonds monétaire international montre, à suffisance, que vous veillez à ce que les finances publiques congolaises soient bien tenues.
Sous votre vigilance à tous les instants, nous faisons de notre mieux pour que la note souveraine du Congo auprès des Agences internationales de notation se maintienne et surtout s’améliore, pour accroître la crédibilité de la signature du Congo. Nos compatriotes ont fini par comprendre que le Président de la République ne nous autorise pas à cheminer avec le Fonds monétaire international pour faire plaisir à celui-ci, ni pour subir un certain dictat, encore moins pour recevoir des aides quelconques.
Le Fonds monétaire international nous accompagne plutôt à mettre notre structure économique en adéquation avec les enjeux actuels du développement.
Nous devons, pour cela, prendre des mesures courageuses, si nous voulons apporter des solutions adéquates aux problèmes affectant les grands services publics comme l’éducation, la santé, la sécurité sociale, l’électricité, l’eau, les transports et les voiries urbaines qui demeurent aujourd’hui des soucis quotidiens pour nos compatriotes».

Oh bonjour
Ravi de vous retrouver.

Inscrivez-vous pour recevoir du contenu génial dans votre boîte de réception.

Nous ne spammons pas !

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -spot_img

Derniers Articles