back to top
29.5 C
Brazzaville
samedi 18 mai 2024 | 10:27
spot_img

Anguios Nganguia-Engambé, président du P.a.r : «J’ai créé mon parti, c’est pour être Président de la République»

Les réseaux sociaux sont un canal d’expression populaire mais les acteurs politiques s’y sont aussi engouffrés, pour communiquer au plus près avec les citoyens. Ainsi, dans un audio extrait d’une conversation téléphonique, Anguios Nganguia-Engambé, président du P.a.r (Parti pour l’action de la république mâ), situé à l’opposition, aborde quelques sujets politiques, en exprimant son point de vue. Après avoir vérifié l’authenticité de cet audio auprès de l’intéressé, notre rédaction en donne quelques points saillants. Anguios Nganguia-Engambé y fait entendre qu’il a créé son parti «pour être Président de la République» et non pour être derrière quelqu’un.

Concernant l’opposition, le président du P.a.r indique celle-ci est divisée. «Le président Tsaty-Mabiala connaît ma position. Elle est claire. Je ne négocie pas ma position. Je l’ai déjà dit devant le ministre Mbaka à l’époque. Je l’ai reprécisé devant le ministre Mboulou à la dernière réunion, parce que le ministre Mboulou nous avait demandé d’être tous derrière Tsaty-Mabiala. Moi, j’avais pris la parole pour dire que moi, j’ai créé mon parti, c’est pour être Président de la République. J’ai créé mon parti, ce n’était pas pour être derrière quelqu’un», a-t-il déclaré.
Anguios Nganguia-Engambé parle de la démocratie au sein de son parti. Il déplore les déchirements qui affectent l’U.d.h-yuki où les dirigeants n’arrivent pas à se réconcilier. A l’U.pa.d.s, il constate que le premier secrétaire Tsaty-Mabiala est seul. «S’ils vont au congrès, ils vont le mettre de côté, ça, c’est sûr», pense-t-il. Le recensement général de la population mené par le gouvernement ne trouve pas grâce devant ses yeux. Pour lui, les résultats auxquels ce recensement a abouti ne se justifient pas.
Concernant l’application de la biométrie dans le système électoral, il n’y croit pas, car la formation de ceux qui doivent mettre en œuvre la biométrie n’est pas assurée. Pour ce qui est de la gouvernance du pays, il a décrié le vol, le détournement des fonds publics. Pour lui, il ne faut pas avoir peur de dire la vérité, au lieu de cautionner ce qui ne va pas. Pour lui, «il faut dire la vérité au peuple, ça fait construire le pays».
Parlant de l’année de la jeunesse, il ne voit rien de concret, quatre après le début de l’année. «Le Premier ministre par le de dix mille emplois dans la Fonction publique, ils ont commencé à prendre combien?», s’interroge-t-il. Pour lui, la responsabilité n’incombe pas au gouvernement, mais au système mis en place par le Président de la République. «Un pays qui ne tient pas la chicote, c’est un pays enterré», affirme-t-il.
Anguios Nganguia-Engambé a fait savoir qu’il est retraité depuis trois ans. Mais, il n’a toujours pas de pension. «On dit que la pension est devenue automatique, mais je n’ai rien depuis trois ans. Mais, si je ne m’étais pas préparé avant d’aller en retraite, je devais manger comment? Et puis, certains amis qui, de temps en temps, peuvent aider. Mais, ils ne vont m’aider éternellement», confie-t-il. L’opposant a promis tenir une conférence de presse. «Je dirai des choses. Maintenant, si on vient m’arrêter, la prison, c’est fait pour les hommes», avance-t-il.

Urbain NZABANI

Oh bonjour
Ravi de vous retrouver.

Inscrivez-vous pour recevoir du contenu génial dans votre boîte de réception.

Nous ne spammons pas !

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -spot_img

Derniers Articles