D.g.i.d (Direction générale des impôts et des domaines)

Après avoir reçu un prix sous-régional, Ludovic Itoua placé en détention préventive

L’actualité s’est accélérée pour le directeur général des impôts et des domaines, Ludovic Itoua, qui a été écroué à la Maison d’arrêt de Brazzaville, mardi 2 avril 2024, par le procureur de la République près le Tribunal de grande instance, André Oko-Ngakala, pour «faux et usage de faux et détournement de fonds publics». Il a été interpellé et déféré auprès du procureur, par la C.i.d (Centrale d’intelligence et de documentation) qui menait l’enquête sur son cas et qui l’avait auditionné à plusieurs reprises, ces dernières semaines, avec certains de ses collaborateurs.

Ironie du sort, Ludovic Itoua avait reçu, six jours auparavant, le jeudi 28 mars 2024, lors d’une grande cérémonie à l’auditorium Denis Sassou Nguesso du Mémorial Pierre Savorgnan de Brazza, le Prix de la valorisation d’excellence et de mérite pour l’année 2023, décerné par le comité d’excellence dirigé par Yves Alain Fofié, dont le siège est à Abidjan (Côte-d’Ivoire).
Une vue de l’assistance pendant la remise du prix.
L’assistance…
C’était en présence du ministre secrétaire général du C.n.s (Conseil national de sécurité), le vice-amiral Jean-Dominique Okemba, conseiller spécial du Président de la République, de la directrice du mémorial, Mme Belinda Ayessa, des directeurs de cabinet du ministre de l’économie et des finances et du ministre du budget, des comptes publics et du portefeuille public, de la délégation du comité d’excellence, des directeurs centraux de l’administration fiscale, du directeur départemental des impôts et des domaines, des membres de la promotion 86-88 de l’E.n.a.m (Ecole nationale d’administration et de la magistrature), des parents et amis, etc.
Ludovic Itoua brandissant son prix.
La décision d’octroyer le Prix sous-régional des bonnes pratiques fiscales, au directeur général des impôts du Congo, avait été prise le 30 novembre 2023, à Abidjan, par le cabinet indépendant de promotion fiscale, du lobbying, de valorisation de l’excellence et de bonne gouvernance, qui encourage les bonnes pratiques fiscales, afin de rendre compétitives les administrations fiscales du continent. Les dossiers sont soumis par les intéressés ou par des tiers qui procèdent ensuite à un suivi, jusqu’à convaincre les membres du comité consultatif.
Pour choisir la candidature du directeur général des impôts et des domaines du Congo, «la rigueur, la proximité et l’intégrité» étaient les critères exigés, selon le président du Comité consultatif, dirigé par Yves Alain Fofié. Le comité s’était réuni en session annuelle, pour valider la candidature du Congolais.
Dans son mot de circonstance, après avoir reçu son prix, Ludovic Itoua a remercié les agents et cadres de la Direction générale des impôts et des domaines, car sans eux, il n’allait pas être distingué. Ce sont eux qui mettent en cadence toutes les orientations, pour la collecte des recettes de l’Etat. Il a surtout exprimé sa gratitude envers le Président de la République, Denis Sassou Nguesso, qui lui a fait confiance en le nommant à la tête de la D.g.i.d. Il entendait ainsi «poursuivre la même dynamique, afin de continuer à bénéficier de la confiance de la hiérarchie». «Au cours de l’année 2023, nous avons dépassé les prévisions», a-t-il souligné. Maintenant, il va devoir affronter la justice de son pays par rapport aux accusations qui pèsent sur lui et prouver son innocence. Autrement…
Urbain NZABANI

Oh bonjour
Ravi de vous retrouver.

Inscrivez-vous pour recevoir du contenu génial dans votre boîte de réception.

Nous ne spammons pas !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici