Home Sport Assemblée générale élective de la Fécocy : André Tchikaya élu président sur...

Assemblée générale élective de la Fécocy : André Tchikaya élu président sur fond de contestation et la C.c.a.s saisie d’une plainte

0
André Tchikaya nouveau président de la Fécocy.

La Fécocy (Fédération congolaise de cyclisme) a été sommée de tenir son assemblée générale élective avant le 23 septembre 2023, par le Ministère en charge des sports et le Cnosc (Comité national olympique et sportif congolais). C’est ainsi que l’assemblée générale élective s’est tenue le lundi 23 septembre, sous la direction de Séraphin Saturnin Hervé Icka, conseiller administratif et juridique du ministre des ports, en présence du directeur général des sports, Jean-Robert Bindélé, et du représentant du Cnosc, Léonard Bossona. Un nouveau bureau de 13 membres a été élu, dont le président est André Tchikaya, en remplacement de Rufin Arsène Bakouétana qui s’était retiré de la salle, pour protester contre le non-respect, selon lui, du choix du corps électoral. Il a saisi la C.c.a.s (Chambre de conciliation et d’arbitrage du sport) d’une plainte, afin d’obtenir l’invalidation de cette élection.

Le fonctionnement de la Fécocy est sérieusement affecté par la confrontation entre Rufin Arsène Bakouétana, le président sortant, et son prédécesseur, André Tchikaya, qui vient de lui succéder. La vie de la fédération est tiraillée entre les deux responsables sportifs et les décisions de la C.c.a.s, le tribunal des affaires sportives. Une assemblée générale avait même décidé d’écarter les deux hommes de la course à la présidence de la fédération. Curieusement, ils se retrouvent de nouveau en bras de fer devant la C.c.a.s, sur la question électorale. L’histoire est devenue telle quand l’un est élu, l’autre conteste et vice-versa.
C’est par une note circulaire que le Ministère en charge des sports a enjoint le bureau exécutif de la Fécocy à tenir son assemblée générale élective, en prenant en compte le corps électoral de 2016 et en autorisant aux deux adversaires acharnés de pouvoir présenter leurs candidatures. C’est sur la base de ce corps électoral que l’assemblée générale a élu le nouveau bureau exécutif et le commissariat aux comptes, dans un contexte surchauffé.
En effet, il y a eu des échauffourées devant le siège du Cnosc, avant la tenue de l’assemblé générale élective. Il a fallu déployer des agents de police pour que l’assemblée se tienne. Après la cérémonie d’ouverture à laquelle il a participé, en prononçant son allocution en tant que président sortant de la fédération, Rufin Arsène Bakouétana a quitté la salle, avant le vote, alors qu’il était candidat. Histoire de protester contre le choix du corps électoral. Un autre candidat et quelques participants ont aussi vidé la salle.
Seul candidat resté en lice, André Tchikaya a été élu à l’unanimité. Il a invité l’ensemble des membres de la fédération à se mettre résolument au travail et à ne ménager aucun effort, afin que le cyclisme réécrive ses lettres d’or au Congo. Il a inscrit son nouveau mandat dans l’élan du vivre-ensemble, car le sport est avant tout un vecteur de rassemblement. Il faut donc taire les conflits qui fragilisent cette discipline sportive.
Mais, après ces assises, le 25 septembre, les cyclistes lésés ont saisi la C.c.a.s, pour l’annulation de ces élections qui, selon eux, ne se sont pas tenues dans le respect des textes de la Fécocy. La plainte a été jugée recevable et la première audience tenue le mercredi 4 octobre. Comme quoi, à la Fécocy, on n’est pas au bout du tunnel des difficultés de fonctionnement. Comme quoi, le «ôte-toi de là que je m’y mette» empoisonne la vie des fédérations sportives.

Luze Ernest BAKALA

Oh bonjour
Ravi de vous retrouver.

Inscrivez-vous pour recevoir du contenu génial dans votre boîte de réception.

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Quitter la version mobile