back to top
22.2 C
Brazzaville
mercredi 12 juin 2024 | 04:06
spot_img

Assemblée nationale : Isidore Mvouba appelle les députés à mettre l’accent sur le contrôle parlementaire

Les députés de la 15ème législature sont en pleine deuxième session ordinaire administrative, ouverte le 1er février 2023. Dans son discours d’ouverture de cette session, Isidore Mvouba, le président de l’assemblée nationale, a invité ses collègues de la chambre basse à mettre l’accent sur le contrôle parlementaire. Il a rappelé que les commissions permanentes doivent assurer le contrôle de l’action de chacun des ministères composant l’équipe gouvernementale, comme stipulé à l’article 159 du règlement intérieur de l’assemblée nationale. Ci-après, un extrait de son discours d’ouverture.

«Permettez que je revienne sur l’exhortation du Président Denis Sassou-Nguesso aux députés, pour un contrôle efficient de l’action du gouvernement, qui résonne encore avec force à nos oreilles! C’est pourquoi l’année 2023 est dédiée à une intense activité de contrôle de l’action gouvernementale. J’ai eu à annoncer, lors de la dernière conférence des présidents, la mise en œuvre d’un train de mesures lié à ce contrôle qui doit être mené de façon méthodique et efficace. En effet, un éminent penseur disait, je cite: «Le point essentiel d’une véritable efficacité est la motivation des hommes», fin de citation.
Pour tout dire, il revient aux députés que nous sommes de «donner du corps et du cœur» au contrôle parlementaire. Ce faisant, notre chambre, au travers des commissions permanentes, assurera le contrôle de l’action de chacun des ministères composant l’équipe gouvernementale, comme stipulé à l’article 159 de notre règlement intérieur.
Les missions d’enquête et d’information parlementaires sont autant d’outils à notre portée dont nous userons à bon escient dans le cadre du contrôle de l’action gouvernementale qui est l’unique affaire inscrite à la réunion spéciale du comité de coordination qui se tiendra sous peu. En outre, je voudrais louer l’effort réalisé par le
Gouvernement de la République en débloquant la contrepartie du Congo dans la mise en œuvre du Programme désarmement démobilisation et réintégration.
Désormais, toutes les conditions sont réunies pour le démarrage effectif de ce programme qui a vocation à apporter la tranquillité dans le Département du Pool. Nous nous réjouissons de ce que dans les tout prochains jours les centres de réinsertion d’Aubeville et de Bokania accueilleront les jeunes délinquants. C’est un pas décisif dans la lutte contre la délinquance juvénile qui a mis au monde les bébés noirs et autres «Koulounas».
Avant de clore mon propos, je tiens à rappeler les orientations du Président de la République le 14 août dernier, lorsqu’il a demandé aux jeunes députés d’apprendre auprès des anciens et de ne pas rechercher la gloriole. Un sage bien de chez nous affirmait, je cite: «La jeunesse est le temps d’étudier la sagesse, la vieillesse, le temps de la pratiquer», fin de citation. En même temps, le Président Denis Sassou Nguesso attend des députés de l’assemblée nationale que nous sommes des sessions de qualité. Nous sommes ainsi appelés à suivre le chemin indiqué par le Chef de l’Etat.
Parlant de chemin, un esprit éclairé disait, je cite: «Ce n’est pas le chemin qui est difficile, mais le difficile qui est chemin», fin de citation».

Oh bonjour
Ravi de vous retrouver.

Inscrivez-vous pour recevoir du contenu génial dans votre boîte de réception.

Nous ne spammons pas !

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -spot_img

Derniers Articles