back to top
25.7 C
Brazzaville
mercredi 12 juin 2024 | 23:52
spot_img

Association caritative Dorèze club : Mettre en place un mouvement de solidarité qui travaille en faveur des orphelins

«Les orphelins sont confrontés à des situations de précarité au Congo. Entre des difficultés liées à la survie et à la scolarisation, ces jeunes se retrouvent sans repères», confie Dorèze Diabangouaya, président de l’Association caritative Dorèze club, qui a lancé, le vendredi 24 mai 2024, un appel à la générosité et de partenariat à toute personne soucieuse d’aider, afin d’œuvrer dans la lutte pour le bien-être des orphelins. L’objectif est de mettre en place un mouvement de solidarité qui travaille en faveur des orphelins et de toute personne en situation de vulnérabilité.

Dorèze Diabangouaya affirme que les orphelins sont soumis à toutes sortes de risques, après le décès des parents. Privés de la protection de ces derniers ou des adultes membres de leur famille, ils sont exposés aux risques accrus de violence, d’exploitation et d’abus. Ils n’ont pas les moyens de se nourrir sainement. Plusieurs sont même sans-abri et sont souvent obligés de vivre dans la rue.
Dans la plupart des cas, l’éducation est, en premier, sacrifiée. Certains jeunes doivent subvenir non seulement à leurs propres besoins, mais aussi à ceux de leurs plus jeunes frères et sœurs dont ils sont responsables. Les conditions dans lesquelles ils vivent et les activités auxquelles ils se livrent accroissent les risques pour leur santé. «Il ne suffit que d’une volonté et d’un geste, pour aider ces enfants qui ont besoin d’orientation, de bien-être, d’affection et d’éducation, afin d’être des citoyens dont le Congo a besoin», souligne le président de l’association qui œuvre, depuis 2020, dans le soutien aux orphelinats.
Dorèze Diabangouaya appelle les personnes de bonne volonté, physique ou morale, à se joindre à sa cause, afin d’assister les orphelins. Ce soutien est de nature à leur apporter des dons alimentaires, de mettre en leur faveur des aides liées à la santé, à la scolarité, à des formations qualifiantes, et de mettre à leur disposition tout autre don susceptible de favoriser leur épanouissement.
2024 étant décrété année de la jeunesse, par le Président de la République, les acteurs compétents devraient accompagner cette déclaration, en mettant en place des initiatives pour soutenir les jeunes congolais de toutes les couches sociales, en commençant par les plus vulnérables.

Céleste Exaucé
SINDOUSSOULOU

Oh bonjour
Ravi de vous retrouver.

Inscrivez-vous pour recevoir du contenu génial dans votre boîte de réception.

Nous ne spammons pas !

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -spot_img

Derniers Articles