Home Société Association Cœur arc-en-ciel : Lutter contre les violences et discriminations basées sur l’orientation...

Association Cœur arc-en-ciel : Lutter contre les violences et discriminations basées sur l’orientation sexuelle

0
Les participants de l’atelier sur la présentation du rapport sur les violences.

Dans le cadre de la mise en œuvre du Projet Lissanga, financé par Agir ensemble pour les droits humains, l’Association Cœur arc-en-ciel a organisé, samedi 18 novembre 2023, dans la salle de réunion du Cousp, au C.n.l.s (Conseil national de lutte contre le sida), un atelier de sensibilisation des leaders d’opinion sur les violences et discriminations basées sur l’orientation sexuelle et l’identité de genre, avec la participation des délégués des associations sœurs comme Avenir Nepad Congo, Femmes océan, Femmes unies, Urgences congolaises, Agir ensemble pour les droits humains, les journalistes et d’un prêtre le Père Destin Emaro Manzamouna de l’Eglise catholique d’unité, et bien d’autres acteurs.
Dirigée par Jean-Claude Pongault, comme directeur exécutif, l’Association Cœur arc-en-ciel milite pour la promotion des droits des minorités sexuelles et de genre. Même si l’homosexualité n’est pas criminalisée par la loi congolaise, il apparaît que les violences et discriminations subies par les minorités sexuelles et de genre au Congo-Brazzaville restent inquiétantes. La normalisation et même la banalisation de ces abus amènent les victimes à ne pas penser les dévoiler. C’est dans cette optique que l’Association Cœur arc-en-ciel a commencé en 2017 la documentation des cas de violences et discriminations basées sur l’orientation sexuelle et l’identité en République du Congo.
Pour la mise en œuvre du Projet Lissanga, Cœur arc-en-ciel a collaboré avec l’Association 3A.c (Association affirmative assurance du Congo) basée à Pointe-Noire, pour sensibiliser la communauté sur les droits des M.s.g (Minorités sexuelles et de genre) et de documenter les cas de violences et discriminations basées sur l’orientation sexuelle et l’identité de genre dans notre pays.
L’enquête s’est déroulée à Brazzaville et à Pointe-Noire. L’un des axes prioritaires du projet était la documentation continue des violences et discriminations que subissent les minorités sexuelles et de genre, notamment l’expulsion de maisons, les violences psychologiques, corporelles, etc.
Pendant une période de huit mois, les pairs éducateurs formés à la documentation ont tenu mensuellement des activités communautaires ayant pour but principal de déceler des cas ce violence et discrimination basées sur l’orientation sexuelle et l’identité de genre.
Il faut signaler que l’Association Cœur arc-en-ciel travaille avec les pouvoirs publics pour faire avancer leur cause. Elle prendra part aux près-sessions de l’examen périodique à Genève (Suisse) où une séance de travaille est prévue avec la délégation de la Commission nationale des droits de l’homme qui y est déjà. «L’Association Cœur arc-en-ciel travail dans une approche africaine et culturelle sur la question des minorités sexuelles afin de pas scandaliser l’opinion publique», a rappelé Jean-Claude Pongault.

Narcisse MAVOUNGOU

Oh bonjour
Ravi de vous retrouver.

Inscrivez-vous pour recevoir du contenu génial dans votre boîte de réception.

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Quitter la version mobile