back to top
24.2 C
Brazzaville
samedi 15 juin 2024 | 14:50
spot_img

Association Lissanga de ju-jitsu : Une rencontre pour relancer la cohésion au sein  de la famille des ju-jitsukas

La compétition de ju-jitsu organisée du 17 au 30 septembre 2023, au Centre sportif Gothia de Mfilou, en hommage aux trois grands maîtres de cette discipline, à savoir Wayain, Clément Ngandou alias M16 et Dior Mbili, alias Mpakassa, s’est terminée en apothéose, samedi 30 septembre, à l’Esplanade du C.n.r.t.v, au Quartier Nkombo, dans le 9ème arrondissement Djiri, à Brazzaville, lors d’une cérémonie en présence du président Blanchard Oba et tous les membres des deux parties qui étaient en conflit, question d’enterrer la hache de guerre et envisager un avenir serein de cette discipline sportive au Congo.
Au cours du tournoi de clôture à l’Esplanade du C.n.r.t.v, trois styles de combat étaient à l’honneur, à savoir pour la journée inaugurale au centre sportif Gothia de Mfilou, le style «Duo system». La deuxième journée, au C.e.g Conférence nationale de Ouenzé, c’était le style «Ne-Waza». Pour la clôture de la compétition, on a choisi le style «Fighting system».

Phase d’un combat

Pour l’organisateur, maître Amona Aberet, alias Barabas, président de l’Association Lissanga de ju-jitsu, l’organisation de cette compétition d’hommage permet de prôner le vivre-ensemble, en recréant l’harmonie de la grande famille du ju-jitsu, une discipline sportive à promouvoir dans notre pays. Pour cela, il a remercié «toutes les personnes qui ont contribué à la réussite de ces activités, malgré leurs diverses occupations». Il a justifié l’hommage rendu aux trois grands maîtres, car «ils savent de là-haut à quel point ils comptaient pour nous et notre art martial», a-t-il confié, avant d’interpeler les maîtres et grands maîtres à se mettre ensemble, pour recréer l’unité de la famille sportive de ju-jitsu. «Renforçons au milieu de nous les pratiques favorisant la cohésion, la fraternité, bref le vivre-ensemble. Bannissons les divisions, l’esprit de clans et les préférences subjectives. C’est ainsi que s’ouvriront nos yeux, pour voir les mérites des autres et dire tout haut le bien qu’on pense d’eux étant vivant», a-t-il conclu.
Pour les athlètes, la joie était grande de voir la reprise des compétitions, après plusieurs années d’inactivités. Au finish, les trois premiers de chaque catégorie dans les deux versions (hommes et dames) ont été primés, par des médailles (or, argent et bronze) et des cadeaux, notamment des kits scolaires (sacs, cahiers, stylos, crayons), rentrée scolaire oblige. Maître Amona Aberet a promis l’organisation d’une compétition avant la fin de l’année, afin de mettre en jambe les athlètes. Les jujitsukas ont manifesté leur satisfaction à cette initiative.

Luze Ernest BAKALA

Oh bonjour
Ravi de vous retrouver.

Inscrivez-vous pour recevoir du contenu génial dans votre boîte de réception.

Nous ne spammons pas !

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -spot_img

Derniers Articles