back to top
23.2 C
Brazzaville
mercredi 19 juin 2024 | 01:31
spot_img

Bilyf (Brazzaville international youth forum) «Forum international de la jeunesse» : La jeunesse africaine entend «relever le défi du développement»

Le Bilyf (Brazzaville international youth forum) «Forum international de la jeunesse» s’est tenu dans la capitale congolaise, au Palais des congrès, du 30 au 31 mars 2023, sous le thème, «Relever le défi du développement».

Les deux personalités africaine presente au Bilyf.
Les deux personalités africaine presente au Bilyf.

De nombreuses délégations venues des pays africains, pour la plupart francophones, et d’Europe, notamment de France, ont participé à ce forum ouvert par le Premier ministre chef du gouvernement, Anatole Collinet Makosso, en présence des personnalités africaines comme l’ancienne Présidente de la transition centrafricaine, Mme Catherine Samba Panza, l’ancienne Vice-Présidente de Gambie, Mme Fatoumata Tambajang, des autorités congolaises dont Hugues Ngouélondélé, ministre en charge de la jeunesse, Chris Mburu, coordonnateur-résident du système des Nations unies, Dieudonné Bantsimba, maire de Brazzaville, du président de l’Union africaine de la jeunesse, Aliou Oumarou, des parlementaires, etc.
A l’occasion, la salle des congrès du Palais des congrès était pleine. Au niveau national, il y avait une grande présence des jeunes dont le secrétaire permanent du Conseil consultatif de la jeunesse, Michrist Kaba Mboko. Il y a eu tout d’abord le mot de bienvenue du maire Dieudonné Bantsimba, et celui de Précieux Ertja Massouémé, président du comité d’organisation du Bilyf. «Lorsqu’on parle de l’Afrique, tout le monde fait allusion à la misère, à la pauvreté et au sous-développement», a-t-il fait savoir. Pour que l’Afrique attire l’attention du monde, chacun de nous doit apporter son savoir-faire et son savoir-être «elle doit le devenir grâce à notre caractère combatif, opiniâtre, engagé et débarrassé de la paranoïa colonial», a-t-il fait savoir.

Une vue des participants.
Une vue des participants.

Aliou Oumarou, président de l’Union africaine de la jeunesse a exhorté la jeunesse a renoué avec le travail de la terre, tout en félicitant l’initiative de la rencontre de Brazzaville.
Le ministre de la jeunesse et des sports, de l’éducation civique, de la formation qualifiante et de l’emploi, Hugues Ngouélondélé, a salué cette rencontre qui s’est tenue deux jours après la 39ème session de la Confejes (Conférence des ministres francophones de la jeunesse et des sports) à Brazzaville.
Ouvrant le forum, le Premier ministre Anatole Collinet Makosso a souligné que ce qui compte «ce n’est pas la réussite du forum, mais la qualité des décisions et des recommandations et leur impact pour le futur du continent». Par cette rencontre, il est démontré que l’Afrique a besoin d’une jeunesse saine. Donc, «il faut donner tout pour vivre son rêve», une invite à la jeunesse qui croit qu’elle est délaissée.
Les travaux du forum se sont poursuivis à travers onze ateliers animés par des experts (juristes, chefs d’entreprises, artistes, etc,) et des personnalités comme Mme Samba Panza et Mme Fatoumata Tambajang. Ils étaient consacrés à l’entreprenariat social et solidaire, l’engagement citoyen, les défis de la croissance économique, la création des richesses, la promotion de l’intégration régionale, de l’alimentation et de la sécurité.
Les échanges ont changé la vision des jeunes participant à ce forum. Ils ont compris que la jeunesse a sa part de responsabilité dans le devenir du continent. Et les Etats «doivent donner la possibilité aux jeunes de vivre leurs vies civiques et politiques».
Appelé Bilyf 2023, le Forum international de la jeunesse de Brazzaville a rassemblé plus d’un millier de jeunes autour «d’une plateforme inclusive permettant d’aborder efficacement les défis de développement socio-économique de l’Afrique, discuter des stratégies visant à améliorer les conditions de vie des jeunes africains, encourager l’engagement actif et participatif des jeunes dans la gouvernance, l’entrepreneuriat, le leadership et la prise de décision». Le forum a été clôturé par Précieux Ertja Massouémé, en l’absence des autorités nationales en charge des questions de jeunesse, et les recommandations adoptées seront publiées prochainement.

Chrysostome
FOUCK ZONZEKA

Oh bonjour
Ravi de vous retrouver.

Inscrivez-vous pour recevoir du contenu génial dans votre boîte de réception.

Nous ne spammons pas !

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -spot_img

Derniers Articles