back to top
24.2 C
Brazzaville
dimanche 21 juillet 2024 | 23:45
spot_img

Bureau national de l’A.u.f (Agence universitaire de la francophonie) : Le doctorant Lhucklev Tsabi, vainqueur du Concours «Ma thèse en 180 secondes»

Le Concours «Ma thèse en 180 secondes» (M.t 180 s), s’est déroulé à Brazzaville, du 24 au 29 juin 2024, sous la direction du Prof Edouard Ngamountsika, responsable du Bureau Congo de l’A.u.f (Agence universitaire de la francophonie). C’est Lhucklev Tsabi, doctorant en grammaire française de l’Université Marien Ngouabi, qui est sortie vainqueur de cette 2ème édition organisée par le bureau national du Congo, sur les quinze finalistes de cette année.

Inspiré du Concours international «Ma thèse en 180 secondes», ce format de présentation académique permet aux doctorants de présenter leurs sujets de recherche, de manière concise et captivante. C’est une initiative louable de cette organisation francophone, visant à valoriser la recherche doctorale, en la rendant accessible à un public plus large, en trois minutes.
Selon le Prof Edouard Ngamountsika, l’objectif est de développer, chez les doctorants, la capacité de synthétiser et de communiquer efficacement sur leurs travaux, compétences essentielles dans le monde académique et professionnel. Pour atteindre cet objectif, il était impérieux de fournir aux participants une formation adéquate en communication et en techniques de présentation.
Pour les quinze finalistes du Congo, cette année, leur préparation était animée par le Prof Bienvenu Boudimbou, maître de conférences à l’Université Marien Ngouabi. Elle s’est déroulée sous forme d’ateliers, de travaux pratiques sur la manière de structurer un discours, d’utiliser efficacement les supports visuels et de captiver l’audience en un laps de temps, soit 180 secondes.
En outre, il était question de créer un environnement de soutien où les doctorants pouvaient pratiquer et recevoir des retours constructifs, en s’inspirant de ce qui se fait ailleurs, à travers les réseaux sociaux. La réussite de cet événement s’est surtout reposée sur une bonne organisation du concours, notamment la promotion de l’événement, pour attirer un public diversifié, la sélection d’un jury compétent constitué d’enseignants de rang A et la mise en place d’une bonne logistique pour le jour de la finale nationale.
Il y a lieu de rappeler que cette deuxième édition organisée en République du Congo a été remportée par Lhucklev Tsabi, doctorant en grammaire française à l’Université Marien Ngouabi. Celui-ci représentera le pays à la finale internationale qui se tiendra en Côte d’Ivoire. Deux autres finalistes, le deuxième, Jeasmel Mbouassa, et le troisième, Gosier Niama, ont aussi été récompensés. Enfin, une jeune doctorante a reçu le Prix spécial du jury. Il «est essentiel de reconnaître et de récompenser les efforts des participants, que ce soit par des prix, des certificats ou des opportunités de networking. En maîtrisant la mise en valeur de leurs travaux en peu de temps, les doctorants acquièrent non seulement une compétence précieuse, mais contribuent également à la diffusion du savoir et à l’engagement du public envers la science», a indiqué l’un des organisateurs.

Joseph MWISSI NKIENI

Oh bonjour
Ravi de vous retrouver.

Inscrivez-vous pour recevoir du contenu génial dans votre boîte de réception.

Nous ne spammons pas !

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -spot_img

Derniers Articles