back to top
31.2 C
Brazzaville
dimanche 19 mai 2024 | 19:51
spot_img

C.n.t.r: le budget exercice 2023 au centre de la troisième session ordinaire

C.n.t.r
Le budget exercice 2023 au centre de la troisième session ordinaire
La C.n.t.r (Commission nationale de transparence et de responsabilité dans la gestion des finances publiques) a ouvert, mardi 28 mars 2023, dans la salle de conférence du Ministère de la justice, à Brazzaville, sous l’égide de son président, Joseph Mana Fouafoua (photo à la une), sa troisième session ordinaire qui s’est tenue du 28 mars au 6 avril, et qui a été consacrée essentiellement été une session budgétaire.

Parmi les points figurant à l’ordre du jour de la troisième session de la C.n.t.r, il y a le compte-rendu des activités du bureau pendant l’intersession, le projet de rapport annuel 2022 de la C.n.t.r, le projet de rapport financier 2022, notamment les comptes administratif et de gestion, les rapports de missions des sous-commissions ad’hoc (Covid-19, enseignement, L.c.b Bank, Camu (assurance maladie universelle). A cela s’ajoutent le projet de P.t.a 2023, le programme d’activités 2023, le projet de plan stratégique de communication pluriannuel, le projet de budget exercice 2023 et le rapport sur la relecture du code relatif à la transparence et à la responsabilité dans la gestion des finances publiques.
Ouverture de la troisième session ordinaire de la C.n.t.r.
Joseph Mana Fouafoua, assisté de son vice-président, Albert Ontsaka, et de son rapporteur-trésorier, Alphonse Oko, a fait savoir que le projet de budget en examen résulte d’un travail minutieux suivant les prescriptions de la lettre d’orientation budgétaire du président du C.n.t.r. Selon lui, «il laisse peu de place aux imprécisions et incertitudes quant aux modalités de son financement. Il reflète des critères d’austérité et aborde les perspectives de la mise en œuvre des projets phares inscrits dans l’agenda 2023 de l’institution».
Les grandes lignes de ce projet de budget sont, entre autres: la réalisation des études, des analyses et des diagnostiques sur la gestion des finances publiques; l’élaboration du plan stratégique d’actions pluriannuel de communication; l’organisation des séminaires de formation; l’achèvement de la structuration de la C.n.t.r à travers la mise en place et le fonctionnement de quatre sous-commissions techniques visées aux articles 24 et 25 du règlement intérieur, avec des champs de compétence bien définis; la poursuite du recrutement technique du personnel technique d’appui; le recours aux services de consultants et experts extérieurs; l’opérationnalisation du numéro vert de la C.n.t.r (47.48); l’acquisition d’un site web et le recours à d’autres canaux de communication; la réalisation des missions à l’étranger en vue d’un échange d’expériences avec les institutions similaires; l’intensification de la coopération interinstitutionnelle nationale, pour laquelle l’institution a résolu de mettre en place une plateforme d’échanges avec toutes les institutions nationales qui œuvrent pour l’amélioration de la gouvernance financière, etc.
Les responsables de la C.n.t.r se sont aussi réjouis de ce qu’au titre des recettes budgétaires, en cette année 2023, la subvention de l’Etat pour cette institution a connu une augmentation significative, «résultat d’un plaidoyer efficace auprès des autorités compétentes», affirme le président de l’institution. Précédemment fixée à un milliard cent cinquante millions de francs Cfa, la subvention de l’Etat en 2023 est passée à deux milliards de francs Cfa. Au finish, le projet de budget en examen est équilibré en recettes et en dépenses à la somme de deux milliards trois cent soixante quatorze millions cent soixante-neuf (2.374.920.169) de francs Cfa.
Joseph MWISSI NKIENI

Oh bonjour
Ravi de vous retrouver.

Inscrivez-vous pour recevoir du contenu génial dans votre boîte de réception.

Nous ne spammons pas !

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -spot_img

Derniers Articles