Home Actualité C.s.l.c (Conseil supérieur de la liberté de communication) : Lancement d’une campagne...

C.s.l.c (Conseil supérieur de la liberté de communication) : Lancement d’une campagne «être citoyen en ligne»

0
Philippe Mvouo .

La C.s.l.c (Conseil supérieur de la liberté de communication), institution constitutionnelle de régulation de la communication, lance, le mercredi 15 mai 2024, dans la salle Canal Olympia, à Brazzaville, une campagne de sensibilisation de l’opinion un bon usage des réseaux sociaux, dénommée «être citoyen en ligne». La cérémonie de lancement de cette campagne sera présidée par le président du C.s.l.c, Philippe Mvouo, en présence des membres du collège du conseil, des représentations des institutions invitées et des partenaires.

De source proche du C.s.l.c, la campagne «être citoyen en ligne» vise à «sensibiliser les internautes à un usage citoyen et responsable de l’Internet et des réseaux sociaux numériques, lutter contre la publication de discours d’incitation à la haine tribale ou à la xénophobie et encourager l’adoption de comportements responsables dans la publication et le partage de contenus en ligne».
Elle fait au constat dressé, il y a quelques mois par le Président de la République, Denis Sassou-Nguesso, qui, dans son message sur l’état de la Nation, le 28 novembre 2023, dénonçait «les tentatives de déstabilisation de notre pays par le biais des réseaux sociaux». Il appelait ses compatriotes «à mieux s’organiser, pour une riposte efficace aux assauts récurrents de la désinformation…».
La préparation de cette campagne était lancée le 25 mars dernier, à l’Hôtel Elaïs de Pointe-Noire, par Philippe Mvouo, qui avait exhorté les journalistes à bien jouer leur rôle, en donnant une vraie une information au public, pour éveiller sa conscience et son intelligence, afin de contrecarrer les fake news qui ont envahi les réseaux sociaux. Selon lui, les méfaits de certains contenus diffusés dans les réseaux sociaux frisent la diffamation, l’injure, la calomnie et la haine, bafouant ainsi la dignité humaine. «Ces contenus favorisent, d’une manière ou d’une autre, l’insécurité dans nos villes, à travers un autre phénomène, les bébés noirs», avait-il déclaré.
En lançant cette campagne de sensibilisation, le C.s.l.c espère faire disparaître ou en tout cas faire diminuer le phénomène de dérives et autres anti-valeurs qui ont pris une grande ampleur dans les réseaux sociaux congolais.

Urbain NZABANI

Oh bonjour
Ravi de vous retrouver.

Inscrivez-vous pour recevoir du contenu génial dans votre boîte de réception.

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Quitter la version mobile