back to top
24.2 C
Brazzaville
dimanche 21 juillet 2024 | 22:57
spot_img

Championnat national direct de football Ligue 1 : La Linafoot fait rejouer la deuxième mi-temps du match Inter-club/As Otohô

Le match comptant pour la 26ème et dernière journée du championnat national direct de football Ligue 1 s’était terminé dans la confusion, à l’issue de la première mi-temps, le dimanche 2 juin 2024, au Stade municipal de Kinkala, chef-lieu du Département du Pool. Un scandale de corruption a éclaté autour de ce match. D’où la décision du président de la Fécofoot (Fédération congolaise de football), Jean-Guy Blaise Mayolas, de dissoudre, vendredi 7 juin, la Commission nationale des arbitres. Lundi 17 juin, la Linafoot (Ligue nationale de football) dirigée par Charles Otendé, a pris la décision de faire jouer la deuxième mi-temps, avec les mêmes arbitres, alors que la Commission nationale des arbitres est dissoute.

L’As Otoho.

On va de rebondissement en rebondissement dans l’affaire opposant l’Inter-club à l’As Otohô, concernant leur problématique match du 2 juin, déterminant pour la qualification à la deuxième place du championnat national direct de football Ligue 1, synonyme de participation à la Coupe de la Caf (Confédération africaine de football). Après la dissolution surprise de la Commission nationale des arbitres, par le président de la Fécofoot, pour cause de présomptions de corruption sur les arbitres, la Linafoot a décidé de faire jouer la deuxième mi-temps, selon le règlement de la compétition.
La reprise du match est délocalisée au Stade Alphonse Massamba-Débat, à Brazzaville, le dimanche 23 juin, à 15h. Il va se jouer à guichet fermé. Ce qui revient à dire qu’à la reprise de cette rencontre entre l’Inter-club et l’As Otohô, les mêmes joueurs seront sur l’aire de jeu pour livrer la deuxième partie de jeu, à savoir les 45 dernières minutes restantes, avec le score de 1 but à 0 pour l’As Otohô. Et sur le terrain, l’Inter-club va aligner 10 joueurs pour avoir écopé d’un carton rouge à la première mi-temps et l’As Otoho aura 11 joueurs sur le terrain.
Ce qui est incompréhensible, c’est le fait de remettre en service les mêmes arbitres, alors qu’il y a une affaire de corruption ayant conduit à la dissolution de la Commission nationale des arbitres. Une affaire qui éclabousse même les dirigeants de l’As Otohô et dont on attend qu’elle soit tirée au clair par les instances de la Fécofoot. Comment, dans ces conditions, reprendre le match avec des arbitres soupçonnés de corruption? Inter-club va-t-il accepter cette décision et jouer la suite de ce match? Ce sont les questions que tout le monde se pose. La Linafoot ferme-t-elle les yeux sur le scandale de corruption dont les audios ont même été diffusés dans les réseaux sociaux? En tout cas, on n’y comprend plus rien.
Déjà, on a appris que Joseph Miandzoukouta, autrement appelé Yowanet, membre de la Commission nationale des arbitres, et l’arbitre Chynel alias Géo Bango ont été déférés à la Maison d’arrêt de Brazzaville, depuis le mardi 18 juin. On attend de voir l’issue de ce match problématique, s’il aura lieu.

Luze Ernest BAKALA

Oh bonjour
Ravi de vous retrouver.

Inscrivez-vous pour recevoir du contenu génial dans votre boîte de réception.

Nous ne spammons pas !

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -spot_img

Derniers Articles