back to top
34.9 C
Brazzaville
samedi 18 mai 2024 | 13:12
spot_img

Commandement de la sécurité civile : Les services de santé renforcés par l’arrivée de nouveaux médecins officiers

Affectés à la sécurité civile, au terme d’une formation en médecine générale en République de Cuba et une formation au Centre d’instruction de police d’Obouya, dans le Département de la Cuvette, 247 médecins officiers de police sur les 257 attendus, ont été reçus par le général Albert Ngoto, commandant de la sécurité civile, au cours d’une cérémonie organisée jeudi 24 août 2023, à la caserne principale des sapeurs-pompiers, à Brazzaville, en présence des officiers du commandement de la sécurité civile, des représentants des institutions gouvernementales ainsi que d’autres personnalités. Au cours de cette rencontre, les nouveaux médecins officiers ont été appelés à faire preuve de discipline et d’humilité dans l’exercice de leurs fonctions.

Le général de police de premère classe Albert Ngoto, commandant de la sécurité civile.
Le général de police de premère classe Albert Ngoto, commandant de la sécurité civile.

Parmi les médecins formés à Cuba, 257 ont été affectés à la sécurité civile. Avant de prendre leurs fonctions, il leur a fallu suivre une formation intense de six mois (août 2022 à février 2023) en médecine d’urgence et de catastrophe au Centre d’instruction de police d’Obouya, pour des opérations de prise en charge d’une grande diversité de maladies, d’anomalies ou de blessures aiguës. Cette promotion de médecins officiers permettra de répondre un tant soit peu à la hausse continue des interventions de la sécurité civile dans le pays. Au cours de cette année 2023, les services de la sécurité civile ont effectué 14.076 interventions dans 27 localités soit environ 2.978 de plus qu’en 2022.

Des officiers supérieurs du commandement de la sécurité civile.
Des officiers supérieurs du commandement de la sécurité civile.

Dans son allocution, le général Albert Ngoto a déclaré que «les services de santé de la sécurité civile ont hissé à un niveau très remarquable la sécurité civile congolaise». Soulignant les attentes de la part de la nouvelle équipe, le commandant de la sécurité civile a salué l’engouement et la promptitude des médecins officiers pendant les séances de stages. «Nous espérons que vous allez constituer une valeur ajoutée», a-t-il dit. Poursuivons son propos, le général Albert Ngoto a appelé les nouveaux médecins officiers à faire preuve de discipline, d’humilité, d’unité au sein de la corporation et de beaucoup de sens de responsabilité dans l’exercice de leurs fonctions. «Nous assurons une mission de service public gratuit, rien n’est à payer», a rappelé le général Albert Ngoto. Ces officiers seront répartis dans les douze départements du pays.

Les médecins officiers affectés à la sécurité civile.
Les médecins officiers affectés à la sécurité civile.

Pour sa part, le médecin commandant Amona Médard, représentant le directeur général des services de santé du Ministère de la défense, a exhorté les officiers à s’investir pleinement dans l’accomplissement des missions qui leur sont assignées. Il a souligné qu’«à travers le suivi méthodique des cadres, avec une égalité des chances, entre l’exercice en milieu urbain et rural, il n’y aura pas de différence dans la promotion des cadres lors de l’accès aux formations et de l’élévation au grade supérieur». «Vous êtes des acteurs de la garantie de la continuité du service public à travers la réponse nationale aux besoins vitaux de la populations», a-t-il indiqué.
Rappelons que suivant ses attributions et son organisation, le commandement de la sécurité civile comprend des structures opérationnelles et de soutien parmi lesquelles le commandement de la mobilisation et des opérations de secours et le commandement des services médicalisés qui dispose désormais d’un nombre important de nouveaux médecins. Administration publique incontournable du secours, la sécurité civile est sur tous les fronts. Elle ne cesse de se transformer au fil du temps pour répondre aux attentes des populations, pour réduire la vulnérabilité de nos localités parfois confrontées à un manque d’assistance en cas de crise ou de catastrophe.

Roland
KOULOUNGOU

Oh bonjour
Ravi de vous retrouver.

Inscrivez-vous pour recevoir du contenu génial dans votre boîte de réception.

Nous ne spammons pas !

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -spot_img

Derniers Articles