27 C
Brazzaville
sam 2 mars 2024 20:07:05
spot_img

Commentaire : Congo-Brazzaville – RD Congo: le Rwanda, pomme de discorde?

La visite d’Etat effectuée par le Président de la République du Congo, Denis Sassou-Nguesso, du 21 au 23 juillet 2023, à Kigali, au Rwanda, est source de critiques du côté de la RD Congo. Et pour cause, la République du Rwanda, pays d’Afrique de l’Est voisin de la RD Congo, est accusée, par Kinshasa, de soutenir le M23, une milice armée composée d’éléments tutsi rwandophones, qui entretiennent une rébellion dans la Province du Nord Kivu, depuis les années 2010, «pour récupérer des terres qu’ils estiment leur appartenir». Depuis mars 2022, ils mènent des attaques contre les F.a.r.d.c (Forces armées de la République Démocratique du Congo), provoquant une grande crise humanitaire, avec le déplacement forcé des populations. La crise armée dans le Nord Kivu est source de tension entre la RD Congo et le Rwanda, deux pays voisins dont les relations diplomatiques se sont profondément détériorées.
Comme dit le proverbe, «les amis de nos ennemis sont nos ennemis», les dirigeants de la RD Congo regardent de mauvais œil les pays qui continuent d’entretenir les relations diplomatiques avec le Rwanda, qu’ils accusent de soutenir le M23. Ce que le gouvernement du Rwanda nie toujours. Mais, la position de Kinshasa est soutenue par le groupe des experts des Nations unies qui a confirmé, dans un rapport en juin dernier, que le Rwanda apporte un soutien actif au M23. Kigali a rejeté ces accusations. En octobre 2022, le gouvernement de la RD Congo prenait la décision d’expulser de Kinshasa, l’ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire du Rwanda, Vincent Karega. Mais, Kigali, qui a regretté cette décision, s’est abstenu de faire la réplique. Depuis, la crise diplomatique entre les deux pays s’est muée en guerre politico-médiatique.
Pour le gouvernement de Kinshasa, tous les pays qui estiment le soutenir doivent clairement condamner le Rwanda pour son soutien militaire à la rébellion du M23. La République du Congo n’a pas emprunté cette voie. En janvier dernier, le Président Denis Sassou-Nguesso a plutôt condamné les exactions du M23 à l’Est de la RD Congo et exprimé son soutien «aux initiatives de paix engagées en vue de ramener le calme et la quiétude à l’Est de ce pays frère». Pour Kinshasa, c’est insuffisant. D’où la méfiance du rapprochement entre Brazzaville et Kigali.
En avril 2022, le Président Paul Kagame effectuait une visite d’Etat au Congo. Son homologue congolais, Denis Sassou-Nguesso, lui a fait pareil, et les deux pays consolident leur coopération à travers plusieurs accords de partenariat et mémorandums d’entente. Evidemment, ce rapprochement est vu de mauvais œil par Kinshasa, qui considère le Rwanda comme pays agresseur de la RD Congo et tout ceci est repris dans une propagande médiatique qui trouve son terrain de prédilection dans les réseaux sociaux. L’idée rocambolesque répandue est que le Rwanda aurait installé une base militaire au Congo-Brazzaville pour attaquer la RD Congo du côté de sa frontière Ouest. Il s’est même dit que le gouvernement de la RD Congo aurait, en prévision de cette attaque, déployé l’armée du côté de sa frontière terrestre avec le Congo-Brazzaville.
«Les amis de nos ennemis étant nos ennemis», Kinshasa a laissé ses leaders d’opinion les plus extrémistes exprimer sa déception de voir Brazzaville entretenir de bonnes relations de coopération avec Kigali, sans rien dire ou pas grand-chose de son agression contre la RD Congo. Du côté de Brazzaville, on considère ces accusations comme sans fondement et on continue d’affirmer la fraternité qui existe entre les deux Congo. Quoiqu’il en soit, il suffit de pas grand-chose pour plomber les relations entre deux pays, même frères. Entre les deux Congo, le Rwanda est devenu une pomme de discorde, tant que la crise dans le Nord Kivu persiste, avec le M23.

Jean-Clotaire DIATOU

Oh bonjour
Ravi de vous retrouver.

Inscrivez-vous pour recevoir du contenu génial dans votre boîte de réception.

Nous ne spammons pas !

Related Articles

2 Commentaires

  1. Il faut dire aux gars de la RDC que le jour où ils voudront faire la paix, ils chercheront ceux qui ont des bons rapports avec le Rwanda. Si aucun pays n’a de relations avec le Rwanda, comment cela se passera-t-il?
    Je pense que cette hystérie est dû au fait que c’est le Congo-B, Anthony Blinken est allé au Rwanda, qu’ont-ils dits? Rien. Tout le monde sait que derrière le Rwanda, il y’a les USA. On se trompe d’ennemi ou l’on cherche la facilité.
    Vous pensez que Denis Sassou Nguesso et Paul Kagamé n’ont pas évoqué la question? En diplomatie tout ne se crie pas. Laissons les politiciens de la RDC faire leur spectacle habituel.

  2. Fabrel :
    Tu pense que les RD CONGOLAIS sont historiques ?
    Que Croix-gammée (Kagame) qui est le metteur en scène principal du génocide de 1994 est quelqu’un qui négocie?
    Et que même s’il faut négocier la RDC doit passer par mr Sassou?
    Tu l’as dit toi même : la RDC sait que ce sont les USA qui sont derrière le Rwanda. Pourquoi penses-tu qu’il y a ce déploiement diplomatique à l’international de la RDC sur ce dossier rwandais ?
    En ce moment où la sous traitance de l’armée rwandaise se confirme au profit de la France et de l’U.E. , la décevante action du président Sassou ne fait que confirmer qu’il roule pour la France.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Stay Connected

0FansJ'aime
3,913SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -spot_img

Latest Articles