back to top
30.6 C
Brazzaville
samedi 22 juin 2024 | 21:21
spot_img

Communauté ngunza matsouaniste : Une semaine d’animation et de réflexion pour célébrer l’œuvre de mfumu Matsoua

Du 13 au 17 janvier 2023, la Communauté ngunza (matsouaniste) a organisé, sous le patronage de son ngundi nganga (guide spirituel), mbuta Massengo Mbemba, une semaine d’animation, de témoignages et causeries-débats, sur l’œuvre de mfumu Matsoua (André Grenard Matsoua), sur le thème: «Chaque jour, créez votre histoire: sur chaque chemin que vous empruntez, laissez votre héritage». La clôture de ladite semaine s’est déroulée dans la cour du Palais des congrès, à Brazzaville, avec la participation de plusieurs délégations venues de l’intérieur du pays, de la RD Congo, du Tchad et de la Centrafrique.

Un exposant pendant la conférence-débat.

La première séquence de la semaine d’animation consacrée à l’œuvre d’André Grenard Matsoua s’est déroulée du 13 au 16 janvier dernier au Kimoko Kinaka (siège de la communauté ngunza matsouanite), situé à Bacongo, le deuxième arrondissement de Brazzaville. Les participants ont suivi des conférences sur des sous-thèmes comme: «Mfumu Matsoua et la liberté; «Le tombeau de mfumu Matsoua: un monde ouvert pour le vivre ensemble». Il y a eu une exposition des plantes médicinales, avec une conférence sur les vertus médicinales des plantes et les médicaments phytothérapeutiques. Ces moments ont connu un grand succès avec la participation de plusieurs jeunes désirant connaître davantage l’œuvre de mfumu Matsoua, considéré comme prophète.

Les dirigeants ngunza-matsouanistes pendant la cérémonie au Palais des congrès.

La deuxième séquence était consacrée au grand rassemblement dans la cour du Palais des congrès. Avant l’animation générale, la chorale de la communauté a entonné l’hymne national, «La congolaise», en langue kongo, repris en chœur par la foule. Les prédicateurs s’étant succédé à la tribune ont centré leurs messages sur la personnalité de mfumu Matsoua. C’est dans cet optique que mbuta Massengo Mbemba a également axé son message, dont voici un extrait: «Dans son état spirituel, mfumu Matsoua réclamait toujours ce qui est possible pour les humains. Sur son visage, on pouvait lire les signes des valeurs fondatrices inscrites au fronton de chaque peuple. Bien que nous ayons beaucoup de points communs avec certains de nos semblables, comme la race, les compétences, il y a une chose qui nous rend chacun unique: la personnalité. Si aucune lumière ne jaillit à l’approche du culte ou encore vous cherchez dans votre esprit pourquoi vous devez venir au culte et participer aux travaux spirituels, démissionnez simplement et personne ne vous fera le reproche de votre erreur, car chacune et chacun peut se tromper. Le jour où vous prendrez conscience que vous ratez l’essentiel d’une partie de votre vie et que vous vous reprenez, votre place sera toujours parmi nous. Maama, Taata! Apprendre, comprendre, écouter sont des moments merveilleux que nous partageons pendant le culte. Maama, Taata! le fleuve est le même mais l’eau n’est jamais la même. C’est pourquoi nous devons être assidu. Maama, Taata! L’assiduité est une vertu. C’est l’exactitude à se trouver ponctuellement où l’on est appelé: c’est une qualité et une politesse. Maama, Taata! Le responsable de la communauté doit être le premier arrivé et le dernier à partir. Maama, Taata! Souvenez-vous que l’une des choses les plus difficiles dans la vie d’une personne est de savoir que les personnes qu’elle aime vont le trahir. Honorons la vie de toutes les personnes qui ont sacrifié tant de choses, y compris certains besoins de leurs familles, pour répondre à l’appel de Nzambi’a Mpungu Tulendo. Le monde actuel est en crise et cette crise modifie les comportements. Notre comportement dépend, en grande partie, des conditions sociales et culturelles que nous subissons souvent passivement. Maama, Taata! Souvenez-vous que l’orgueil, ce sentiment exagéré de sa propre valeur, cet amour excessif de soi-même, qui fait que l’on soit persuadé de sa propre excellence et que l’on se juge supérieur aux autres; l’orgueil, ce serait donc l’illusion, le mensonge à soi-même, quand l’humilité est la lucidité. Le nom spirituel: pourquoi change-t-on parfois de nom au cours de notre vie? La nature nous donne ses raisons, c’est pour nous faire comprendre que ces personnes sont appelées à accomplir une nouvelle mission. Le nouveau nom révèle le plan de Nzambi’a Mpungu Tulendo, pour leur vie et leur assurait qu’il s’accomplirait à travers eux. Votre nom spirituel est le nom de votre âme. Maama, Taata, il est dit: «Chaque jour, créez votre histoire. Sur chaque chemin que vous empruntez, laissez votre héritage». «Que vous inspire la forêt?», quand un arbre tombe, on l’entend; quand la forêt pousse, pas un bruit. «Qui êtes-vous?», nous ne sommes pas des femmes ou des hommes matériels qui se mêlent de spiritualité. Nous sommes plutôt des femmes, des hommes spirituels qui se mêlent au monde matériel. «Quels sont nos ennemis?» Chacune et chacun doit lutter contre l’ignorance, la cupidité et le mensonge».
Le guide spirituel des ngunza s’est aussi souvenu des propos du Président de la République, Denis Sassou-Nguesso, qui disait, en 2002: «J’ai en moi une partie de Matsoua». Il a suggéré aux pouvoirs publics que la journée du 17 janvier soit proclamée chômée et payée, en mémoire de l’œuvre de Matsoua, héros national.

Chrysostome
FOUCK ZONZEKA

Oh bonjour
Ravi de vous retrouver.

Inscrivez-vous pour recevoir du contenu génial dans votre boîte de réception.

Nous ne spammons pas !

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -spot_img

Derniers Articles