Home Actualité Commune de Brazzaville : Les deux tours jumelles de Mpila inaugurées par...

Commune de Brazzaville : Les deux tours jumelles de Mpila inaugurées par le Président de la République

0
Le Président Sassou-Nguesso inaugurant les deux tours jumelles de Mpila.

C’est devant une foule en liesse, avec l’animation de plusieurs groupes folkloriques et de musique tradi-moderne, que le Président de la République, Denis Sassou-Nguesso, accompagné de son épouse, Mme Antoinette, a procédé, lundi 23 octobre 2023, à l’inauguration officielle des tours jumelles, situées au bord du majestueux Fleuve Congo, au Quartier Mpila, à Talangaï, le 6ème arrondissement de la commune de Brazzaville. C’était en présence des présidents des institutions constitutionnelles, du Premier ministre chef du gouvernement, Anatole Collinet Makosso, des membres du gouvernement, du corps diplomatique, des parlementaires, des officiers du commandement de la Force publique, du maire de la capitale, Dieudonné Bantsimba, des autorités locales, etc.

Fruit de la coopération sino-congolaise, les deux tours jumelles de Mpila, dont la construction a coûté 173.939.422.040 francs Cfa hors-taxes, sont désormais opérationnelles. C’est la coupure du ruban symbolique et le dévoilement de la plaque inaugurale par le Président de la République, Denis Sassou-Nguesso, qui ont marqué leur ouverture officielle, après les trois principales allocutions prononcées.
Dans son mot de bienvenue, le président du Conseil départemental et municipal, député maire de Brazzaville, Dieudonné Bantsimba, a salué la bonne santé de la coopération sino-congolaise, marquée par d’importantes réalisations dans la ville, comme l’Aéroport international Maya-Maya, le Pont du 15 août 1960, une partie de la corniche de Brazzaville, les logements sociaux du Camp du 15 août et de Mpila, le Palais du parlement, etc. Pour le maire de la ville, les deux tours jumelles prouvent, aux yeux des Brazzavillois, que «le travail ne s’arrête pas» et que le Président Denis Sassou-Nguesso «est véritablement un bâtisseur infatigable».
Présentant la fiche technique de l’édifice, Oscar Otoka, délégué général aux grands travaux, a affirmé que cette œuvre ouvre «une nouvelle page de modernisation de la ville de Brazzaville et rend hommage au Fleuve Congo». Il ressort qu’au niveau de l’Afrique centrale, cette infrastructure, d’une hauteur de 135,8 mètres, talonne la tour d’Angola qui a 145 mètres de hauteur. L’ossature des bâtiments est articulée de 31 niveaux, dont un sous-sol de 3.040 mètres-carrés dédié aux locaux techniques et un tronc commun de solidarisation sur quatre niveaux, le tout surmonté de 26 étages destinés principalement aux espaces à usage de bureaux, d’hôtellerie et de restauration. Le poids total nominal est de 237 mille tonnes, pour une surface bâtie de 120.100 mètres-carrés. Les deux tours sont pourvues, entre autres, d’un salon présidentiel, un business-center, un night-club karaoké, des salles de fête, de réunion, de conférence, de sports et de beauté. L’hôtel comprend 48 suites ministérielles, 8 suites présidentielles et 140 chambres standard.
Enfin, le ministre d’Etat Jean Jacques Bouya, ministre de l’aménagement du territoire, des infrastructures et de l’entretien routier, s’est appesanti, dans son style particulier, sur l’historique du Quartier Mpila et sa métamorphose actuelle. Pour lui, ces tours jumelles constituent pour ce quartier, «un dromadaire qui tire la charrue. Donc, des tours qui tirent Mpila vers le développement. Il a par ailleurs mis en exergue l’aspect touristique incarné par les tours jumelles de Mpila».
Après les discours, le Président de la République a procédé à la décoration, dans l’Ordre du mérite congolais, de quelques personnalités qui ont contribué à l’effectivité de ce projet, avant de procéder à la coupure du ruban symbolique, au dévoilement de la plaque inaugurale et à la visite de l’immeuble.
Plusieurs groupes folkloriques et tradi-modernes ont animé la cérémonie, marquant ainsi la fin officielle des travaux de construction des tours jumelles de Mpila, amorcés en 2015, pour une durée initiale de 40 mois, en application de l’accord de partenariat stratégique entre le Congo et la Chine. Le Président Denis Sassou-Nguesso a quitté les lieux par un bain de foule traduisant l’adhésion des populations à ses œuvres.

Hervé EKIRONO

Oh bonjour
Ravi de vous retrouver.

Inscrivez-vous pour recevoir du contenu génial dans votre boîte de réception.

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Quitter la version mobile