back to top
31.6 C
Brazzaville
samedi 25 mai 2024 | 19:33
spot_img

Commune de Pointe-Noire : Le Chef de l’Etat a posé la première pierre des travaux de construction de la Tour S.n.p.c

Le Président de la République, Denis Sassou-Nguesso, a posé la première pierre des travaux de construction d’une tour de 16 étages qui abritera, entre autres, la représentation de la S.n.p.c à Pointe-Noire, les bureaux de quatre filiales et un centre de data base pour assurer la sécurisation des données pétrolières de l’Etat. La cérémonie s’est déroulée mercredi 26 avril 2023, au centre-ville, dans le premier arrondissement Lumumba, en présence du Premier ministre chef du gouvernement, Anatole Collinet Makosso, de quelques membres du gouvernement dont le ministre des hydrocarbures, Bruno Jean-Richard Itoua, des parlementaires du Kouilou et de Pointe-Noire, des membres du cabinet du Chef de l’Etat, du préfet du Kouilou, Paul Adam Dibouilou, représentant son homologue de Pointe-Noire, des autorités politico-administratives locales, des officiers de la force publique, des directeurs généraux des sociétés pétrolières, etc. Selon le directeur général de la S.n.p.c, Maixent Raoul Ominga, les travaux commenceront au mois de juin prochain.

Le ministre dces hjydrocarbures, Bruno Jean-Richard Itoua.
Le ministre dces hjydrocarbures, Bruno Jean-Richard Itoua.

Quatre allocutions ont ponctué la cérémonie de pose de première pour la construction de l’immeuble de la S.n.p.c, en plus de la projection d’un film sur l’immeuble qui sera construit, et du rituel des sages vilis pour bénir le projet, afin de lui assurer une réussite. Dans son mot d’accueil, l’administrateur-maire du premier arrondissement, Jean-Toussaint Loemba, a émis le vœu de voir le Chef de l’Etat venir très souvent à Pointe-Noire et pour cause: «Vivement que commencent et finissent les travaux! C’est le grand souhait des populations de Pointe-Noire. Monsieur le Président de la République, quand un peuple vit dans la paix et voit sa ville se construire, il acquière confiance en soi et foi en l’avenir. Améliorer le cadre de la vie des citoyens est votre souci premier. Puissiez-vous, Monsieur le Président de la République, Chef de l’Etat, revenir très souvent à Pointe-Noire, pour que nous continuons à en bénéficier. Avec vous, Monsieur le Président de la République, ensemble, poursuivons la marche».

Une vue de la cérémonie d’inauguration.
Une vue de la cérémonie d’inauguration.

Dans son discours, Maixent Raoul s’est félicité de la présence du Président de la République. «La pose de cette première pierre, ce jour, bien plus qu’une cérémonie symbolique, est un acte qui épouse, à tous égards, les contours de l’élan imprimé par votre vision éclairée de bâtisseur infatigable, géniteur de la Société nationale des pétroles du Congo. Ce jour est aussi un jour particulier pour la Société nationale des pétroles du Congo, dont nous célébrons, tout au long de ce mois d’avril, les 25 ans d’existence. Il est, également, un jour important pour Pointe-Noire, ville centenaire, qui va voir son décor architectural enrichi d’un nouvel édifice imposant et superbe et qui, à n’en point douter, contribuera à son embellissement. Cet ouvrage en plein cœur de la ville de Pointe-Noire, premier haut lieu des opérations pétrolières au Congo, permettra dorénavant à notre société, de disposer d’un cadre de travail à la hauteur de ses ambitions. En effet, cet immeuble, haut de ses 16 étages, abritera, entre autres, la représentation de la S.n.p.c à Pointe-Noire, les bureaux de quatre filiales et l’entité data base qui assure la sécurisation des données pétrolières de l’Etat», a-t-il souligné.
Après le discours du directeur général de la S.n.p.c, il y a eu celui du ministre Bruno Jean-Richard Itoua, qui est revenu sur l’historique de la création de la S.n.p.c dont il a été le premier président directeur général. «Grande est mon émotion de parler, 25 ans après sa création, d’une société qui, comme beaucoup le savent, a une portée particulièrement sentimentale pour moi. Cette société dont j’ai eu, par la volonté du Président de la République, le privilège d’être le premier président directeur général, est le fruit de la volonté d’un homme, Son Excellence Monsieur Denis Sassou-Nguesso, Président de la République, au sortir de la crise socio-politique de 1997 qui a laissé un pays meurtri, désorganisé et affecté gravement sur le plan des finances publiques, jusqu’à les rendre quasiment inexistantes. Le Président de la République a courageusement décidé d’aborder la problématique de la maximisation des revenus de la Nation issus de la première et seule ressource financière à l’époque, en l’occurrence celle générées par les hydrocarbures. En effet, l’économie congolaise, à l’époque, était totalement exsangues et par conséquent privée des ressources traditionnelles provenant des impôts et des taxes. Pour relancer l’économie nationale, sans aide aucune de la part des bailleurs de fonds internationaux, le Congo se devait de puiser dans sa propre intelligence, pour se doter de la capacité à générer et reconstituer la richesse et les ressources financières du pays», a-t-il déclaré.

Bain de foule du Président Denis Sassou-Nguesso, après la cérémonie de pose de première pierre
Bain de foule du Président Denis Sassou-Nguesso, après la cérémonie de pose de première pierre.

«C’est ainsi qu’est née, le 23 avril 1998, la Société nationale des pétroles du Congo, en sigle S.n.p.c. Pour tout dire, en cette période de vaches plus que maigres, il avait fallu faire appel à des trésors d’imagination et d’ingéniosité, voire d’ingénierie financière, pour démarrer la société nationale, pour mettre en place les organes de gestion de départ, le conseil d’administration, la direction générale, l’établissement de Pointe-Noire, recruter les premiers personnels nécessaires pour lancer la machine. Nombreux ont été ceux qui n’y croyaient pas. Nombreux étaient ceux qui croyaient que cette société serait rapidement moribonde, que le bébé serait à jeter avec les eaux du bain, pour reprendre le cri du cœur de l’illustre ministre Taty-Loutard, d’heureuse mémoire, devant des parlementaires sceptiques, pour obtenir l’adoption de la loi portant création de la S.n.p.c… Force est de constater, 25 ans plus tard, que la S.n.p.c est devenue ce joyau que le Chef de l’Etat, son géniteur, avait tant désiré, dont il avait tant rêvé, confirmant ainsi la justesse légendaire de son jugement, ses qualités de visionnaire et sa clairvoyance», a-t-il poursuivi.
C’était une cérémonie grandiose que celle de la pose de la première pierre des travaux de construction de la Tour S.n.p.c à Pointe-Noire. La S.n.p.c a mobilisé les populations et les militants des partis de la majorité présidentielle, dans une animation de l’Orchestre Bantous de la capitale et des groupes traditionnels, donnant une grande dimension populaire à l’évènement. Tout a donc bien commencé pour ce projet. On peut dire que rendez-vous est pris pour l’inauguration de l’immeuble, 24 mois après le début des travaux en juin prochain.

Oh bonjour
Ravi de vous retrouver.

Inscrivez-vous pour recevoir du contenu génial dans votre boîte de réception.

Nous ne spammons pas !

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -spot_img

Derniers Articles