back to top
23.2 C
Brazzaville
mardi 16 juillet 2024 | 09:54
spot_img

Commune de Pointe-Noire : Le gouvernement a suspendu toutes les activités de la société Metssa Congo

Le C.a.d (Centre d’actions pour le développement) félicite vivement la décision de la ministre de l’environnement, du développement durable et du Bassin du Congo de suspendre toutes les activités de la société Metssa Congo, à Pointe-Noire, pour son «impact négatif avéré sur la santé de la personne et sur l’environnement». Cette suspension totale marque un pas dans la bonne direction.

Le C.a.d et le Collectif des riverains de cette société, mobilisés sur ce dossier, appellent le gouvernement à aller plus loin, en répondant favorablement à notre demande de délocalisation pure et simple de cette entreprise loin des zones habitées. Aussi, nous exhortons le Ministère de l’environnement à mettre sur pied un mécanisme de suivi pour s’assurer non seulement de l’effectivité de la suspension totale ordonnée mais aussi de la conformité de cette entreprise aux normes nationales et internationales.
Conformément à la Constitution, l’Etat est garant de la santé publique. Il a l’obligation d’éloigner la menace que représentent les activités de Metssa Congo sur la santé et le bien-être de la population congolaise. Depuis plusieurs années, le Collectif des riverains de Vindoulou dénonce l’implantation de Metssa Congo, usine de recyclage de plomb, en plein cœur d’une zone urbaine, à proximité immédiate d’une école accueillant des centaines d’enfants.
En 2023, des tests de plombémie effectués au sein de la communauté ont révélé des concentrations de plomb dépassant de quinze fois les seuils d’intervention sanitaire recommandés par l’O.m.s. Les risques de développer des maladies graves telles que les encéphalopathies et les neuropathies sont extrêmement préoccupants.
En décembre 2023, des journalistes d’investigation publient une enquête sur l’impact négatif sur les activités de cette usine Metssa Congo. En avril 2024, le Tribunal administratif de Pointe-Noire a pris une décision cruciale en ordonnant, en référé, la suspension des activités de l’entreprise incriminée. Malheureusement, l’entreprise refuse d’obtempérer et saisit, plus tard, la Cour suprême, qui interdit l’exécution de cette décision.
Le 13 mai 2024, la société Metssa Congo introduit une citation directe devant la deuxième chambre correctionnelle du Tribunal de grande instance de Pointe-Noire, dans laquelle Cyrille Ndembi, président du Collectif des riverains de l’usine Metssa Congo, était cité à comparaître, pour «diffusion sur les réseaux sociaux des informations qui ont porté atteinte à l’honneur de la société Metssa Congo». Dans un appel urgent, des O.n.gs se sont mobilisées pour exiger l’abandon de cette plainte abusive. Le 4 juin 2024, Amnesty international publie un rapport dans lequel les activités controversées de la société Metssa Congo sont épinglées.

(Tiré du communiqué du CAD)

Oh bonjour
Ravi de vous retrouver.

Inscrivez-vous pour recevoir du contenu génial dans votre boîte de réception.

Nous ne spammons pas !

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -spot_img

Derniers Articles