back to top
21.2 C
Brazzaville
mercredi 12 juin 2024 | 06:51
spot_img

Conférence-débat de la Fondation Niosi : Rendre crédible les politiques publiques en proposant des stratégies d’amélioration

Dans le cadre des débats d’idées, la Fondation Niosi a organisé, jeudi 8 février 2024, à l’I.f.c (Institut français du Congo), à Brazzaville, une conférence-débat sur le thème: «Les Etats fragiles en Afrique centrale: causes et stratégies d’amélioration». Présenté par Marcel Mbaloula, chargé de cours à l’Esgae (Ecole supérieure de gestion d’administration des entreprises), sous la modération du Pr Josué Ndamba, les deux membres de la Fondation Niosi, ce thème a permis de comprendre que la dynamique économique est impulsée par l’Etat, afin de sortir de la fragilité à laquelle de nombreux Etats d’Afrique centrale sont confrontés. A propos, il a souligné qu’«au cœur de la dynamique économique et de la dynamique des zones de libre-échange, il y a un acteur principal qui est l’Etat».

Développant le thème, Marcel Mbaloula a fait savoir que la problématique de la fragilité des Etats est complexe. Elle nécessite des solutions d’une envergure multidimensionnelle. Ainsi, trois axes peuvent être proposés. Premièrement, il faut renforcer les institutions étatiques, par des élites de qualité qui respectent les institutions. Deuxièmement, il faut qu’il y ait des institutions efficaces de contrôle, de suivi et d’évaluation des actions menées par l’Etat. Et, troisièmement, c’est un axe de long terme, il faut développer l’intégration régionale.
Ce faisant, Marcel Mbaloula soutient que «les citoyens congolais et les responsables doivent comprendre que chacun, là où il se trouve, doit contribuer, par son comportement, par ses attitudes et par ses actes, à la bonne gestion des institutions, parce que la bonne gestion des institutions contribue au développement de l’Etat et de l’Afrique».
Son exposé était articulé d’abord sur la présentation de l’Etat fragile ou l’état de la fragilité, ensuite sur le concept de l’état fragile et enfin sur les indicateurs statistiques, pour comprendre pourquoi certains Etats africains sont considérés comme fragiles. Il a aussi présenté les causes, en suggérant les stratégies d’amélioration. Au regard de ces stratégies, il y a des innovations qui ont été apportées dans leur fonctionnement des Etats, pour rendre crédible leurs actions concernant les politiques publiques.
Au cours du débat, les participants ont relevé que la notion d’Etat fragile désigne un pays dont la légitimité de l’Etat et sa capacité à assurer ses missions régaliennes sont relativement modestes. Un Etat est fragile, lorsque les instances qui le structurent présentent de grosses faiblesses, pour assumer leurs missions, afin de faire reculer la pauvreté et promouvoir le développement. Les missions de l’Etat renvoient à plusieurs dimensions, notamment assurer la sécurité, le respect des droits de l’homme, etc. Le débat a eu pour objectif de réfléchir pour trouver des solutions, afin d’aller vers le développement durable.

Martin
BALOUATA-MALEKA

Oh bonjour
Ravi de vous retrouver.

Inscrivez-vous pour recevoir du contenu génial dans votre boîte de réception.

Nous ne spammons pas !

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -spot_img

Derniers Articles