Home Actualité Conférence des Chefs d’Etat et de gouvernement de la Cemac à Yaoundé...

Conférence des Chefs d’Etat et de gouvernement de la Cemac à Yaoundé (Cameroun) : La réflexion continue sur la réforme de la monnaie commune, le franc Cfa

0
Le Président Paul Biya, passant le témoin au Président Touadéra.

La 15ème session de la conférence des Chefs d’Etat et de gouvernement de la Cemac (Communauté économique et monétaire) s’est tenue vendredi 17 mars 2023, au Palais de l’unité, à Yaoundé (Cameroun), sous le patronage du Président camerounais, Paul Biya, avec la participation de cinq Chefs d’Etat: Faustin-Archange Touadera de Centrafrique, Denis Sassou-Nguesso du Congo, Ali Bongo-Ondimba du Gabon, Teodoro Obiang Nguema Mbasogo de la Guinée Equatoriale et Mahamat Idriss Deby du Tchad. Au terme de ce sommet, le Centrafricain Faustin-Archange Touadera a succédé à Paul Biya comme Président en exercice de la Cemac. Le sommet n’a pris aucune décision concernant la réforme monétaire et l’utilisation des crypto-monnaies dans la sous-région.

Pour la première fois depuis 2019, après la pandémie de covid-19, les Chefs d’Etat de la Cemac se sont retrouvés en présentiel, pour un sommet dont le dossier important concerne la réforme de la monnaie, le franc Cfa. C’est le Président congolais, Denis Sassou-Nguesso, qui dirige la commission chargée de la réflexion sur le cadre et les conditions d’une nouvelle coopération monétaire avec la France. Les Chefs d’Etat d’Afrique centrale avait pris cette option, lors d’un sommet extraordinaire en 2019, dans la foulée des réformes décidées par leurs pairs de l’U.e.m.o.a (Union économique et monétaire ouest-africaine).
«La conférence a reçu le rapport conjoint du gouverneur de la B.e.a.c et du Président de la commission sur la réflexion ouverte sur le cadre et les conditions d’une nouvelle coopération monétaire avec la France. Elle a suivi l’exposé y relatif du gouverneur et lui a prescrit ainsi qu’au président de la commission, d’élargir la réflexion aux ministres en charge des finances et de l’économie et de lui remettre les conclusions conjointes à brève échéance, en planifiant, suivant un échéancier précis, les mesures à prendre à court, moyen et long termes. En outre, elle a suivi la présentation de l’analyse et perspective de la crypto-monnaie dans la sous-région faite par le gouverneur de la B.e.a.c. La conférence a réaffirmé son attachement aux dispositions de l’article 6 de la convention régissant l’Union monétaire de l’Afrique centrale sur le cours légal et libératoire de la monnaie dans la communauté. Elle a encouragé de la B.e.a.c, en collaboration avec les autres régulateurs communautaires, à poursuivre les réflexions déjà engagées en d’élaborer un cadre légal et règlementaire des activités relatives à la gestion des crypto-actifs ainsi qu’à la régulation des fintechs et proposer, le cas échéant, des solutions alternatives crédibles», souligne le communiqué final.
A signaler que ces réformes concernent aussi bien le changement de nom de la monnaie que le retrait progressif des représentants français au sein des organes de décision et de contrôle de la B.e.a.c, la clôture du compte d’opération à la Banque de France et le rapatriement des réserves de change au siège de la Banque centrale. A noter que les Chefs d’Etat ont ordonné la commission de la Cemac de réinstaller l’institution à son siège de Bangui, les conditions de sécurité étant réunies dans la capitale centrafricaine. A l’issue des travaux, le Président camerounais Paul Biya, Président en exercice de la Cemac depuis le 24 mars 2019, a passé le témoin à son homologue centrafricain, Faustin-Archange Touadera, suivant l’ordre alphabétique des pays membres et le prochain sommet se tiendra à Bangui.

Jean-Clotaire DIATOU

Oh bonjour
Ravi de vous retrouver.

Inscrivez-vous pour recevoir du contenu génial dans votre boîte de réception.

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Quitter la version mobile