back to top
25.2 C
Brazzaville
jeudi 18 juillet 2024 | 21:45
spot_img

Conférence des juridictions écossaises humanistes d’Afrique et de l’Océan indien : «Regards croisés africains et écossais sur la transmission de la tradition»

En marge des 31ème Rehfram (Rencontres des humanistes francophones africains et malgaches), les juridictions écossaises humanistes d’Afrique et de l’Océan indien de la franc-maçonnerie ont tenu leur conférence continentale, du 5 au 6 février 2023, à l’Hôtel Alima palace d’Oyo, sous le thème: «Regards croisés africains et écossais sur la transmission de la tradition». Dirigée par Guy-Romain Kinfoussia, entouré de deux frères de France, la conférence a regroupé les représentants des obédiences membres, mais elle était ouverte au public.

La conférence continentale des juridictions écossaises humanistes d’Afrique et de l’océan indien réunit quatorze obédiences autour d’un thème proposé par la Conférence des puissances maçonniques africaines et malgaches. En plus des puissances maçonniques, des membres des autres juridictions, elle est ouverte au public, donc aux profanes, c’est-à-dire les non francs-maçons.
Les participants ont suivi plusieurs sous-thèmes entre autres: «Paradigme et substitution dans la parenté africaine», une communication de Mouasso-Bantou, lue par Edith Okoko; «Les mythes fondateurs bantous», par le Prof Grégoire Léfouoba; «L’état des lieux dans la transmission des écoles initiatiques: le lemba», une communication de Dieudonné Antoine Ganga, lue par Justin Magloire Nzoloufoua; «L’état des lieux dans la transmission de la tradition: le tchicoumbi», par Jean-Paul Bouity, etc. Le tout sous la modération de Guy-Romain Kinfoussia.
En résumé, on peut retenir que la société africaine est coopérative et fraternelle. Les Africains sont des humanistes. La franc-maçonnerie est un lieu de sociabilité et de fraternité où tous les problèmes de sociétés sont visités.
Pour ce qui est du mythe fondateur, il est un récit expliquant l’origine d’une religion, d’une cité, d’un pays ou d’une Nation. «Les mythes bantous se répartissent par thème ou sujet comme Dieu, la création, la mort, les esprits et les monstres». Il y a eu des interventions pour demander à ce que les richesses culturelles africaines, comme le lemba, le nzobi, le tchikoumbi et bien d’autres savoirs traditionnels, soient préservées, pour le bien des générations futures. Comme dans les sociétés traditionnelles, la transmission, la tradition et l’initiation forment un tout dans la pratique maçonnique. La transmission et la tradition, du point de vue maçonnique, signifient que le franc-maçon produit des éléments, des méthodes et des symboles qui lui permettent de vivre une vie maçonnique accomplie.
A la fin de la conférence, le public a été invité à se retirer de la salle. Les participants ont poursuivi leur réflexion à huis clos pour choisir le thème à proposer à la Conférence des puissances maçonniques africaines et malgaches, organe de compétence en la matière, pour la rencontre de l’année prochaine à Lomé, capitale du Togo. Le président de séance a recueilli deux propositions: «Africanité et initiation féminine au sein des juridictions écossaises» et «les hauts grades écossais dans la cité». A l’issue des travaux, c’est le deuxième thème qui a été retenu.

Chrysostome
FOUCK ZONZEKA
(De retour d’Oyo)

Oh bonjour
Ravi de vous retrouver.

Inscrivez-vous pour recevoir du contenu génial dans votre boîte de réception.

Nous ne spammons pas !

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -spot_img

Derniers Articles