Home National Congo – France : Depuis 2013, l’A.f.d finance huit programmes au Congo

Congo – France : Depuis 2013, l’A.f.d finance huit programmes au Congo

0
Les responsables de l’Afd pendant les échanges avec les journalistes.

Les responsables de l’A.f.d (Agence française de développement) Congo ont animé, vendredi15 décembre 2023, au siège de l’agence, à Brazzaville, un débat avec les journalistes des différents organes de presse, pour échanger au sujet des appuis de l’A.f.d dans le secteur des infrastructures et de l’accès aux services de base. Ainsi, Maurizio Cascioli, directeur de l’A.f.d Congo, Marie Dubuffet, directrice adjointe et Alain Beltran Mpoué, chargé de mission infrastructures et gouvernance, étaient face aux journalistes pour répondre à leurs préoccupations.

A la lumière des débats, Maurizio Cascioli a rappelé que la mission principale de l’A.f.d est d’apporter des financements au Congo, soit en don, soit par des prêts. Ces financements permettent à l’Etat et à la société civile de réaliser des investissements sur les activités des politiques de développement, avec pour objectif d’améliorer les conditions de vie des populations.
L’échange avec la presse a porté sur la stratégie d’intervention de l’agence. Depuis 2013, l’A.f.d finance huit programmes au Congo, qui représentent environ un volume de 300 milliards de francs Cfa, en utilisant tous les outils financiers que sont les prêts à l’Etat congolais, les subventions et celles en C2d (Crédit de désendettement et de développement).
Parmi les projets d’aménagement urbains, il y a, par exemple, les voiries aménagées au centre-ville de Brazzaville, la construction d’une partie de la corniche et de 6 km d’avenues bitumées dans les quartiers de Bacongo et Makélékélé, avec un financement de 80 millions d’euros, dans le cadre du C2d, améliorant ainsi le cadre de vie des populations. Il existe aussi, entre autres, des projets d’extension et de réhabilitation des réseaux de drainage des eaux pluviales, de gestion des inondations dans le centre-ville de Pointe-Noire et celui de faciliter l’accès à l’eau potable et à l’électricité, dont certains sont déjà mis en exécution et d’autres attendent la finalisation des études.
«Nous avons financé des projets et nous continuons à financer d’autres actuellement dans le secteur des infrastructures. On peut rappeler le projet d’adduction d’eau potable ici à Brazzaville qui s’est conclu il y a quelques mois. Actuellement, les projets qui sont en cours d’exécution sont au nombre de 22 environs, pour un montant total de 500 milliards de francs Cfa», a déclaré Maurizio Cascioli.

Martin BALOUATA-MALEKA

Oh bonjour
Ravi de vous retrouver.

Inscrivez-vous pour recevoir du contenu génial dans votre boîte de réception.

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Quitter la version mobile