back to top
23.2 C
Brazzaville
mercredi 19 juin 2024 | 02:09
spot_img

Conseiller Omese Lekebe, membre du Conseil départemental de la Cuvette-Ouest : «Hommage à Pierre Nzila, président du Conseil départemental de la Cuvette-Ouest»

Dans une interview qu’il nous a accordée, le distingué conseiller Omese Lekebe rend hommage à Pierre Nzila, président du Conseil départemental de la Cuvette-Ouest, disparu après un accident de circulation, le 25 octobre 2023, alors qu’il venait prendre part au sommet des trois bassins forestiers tropicaux que le Congo organisait du 26 au 28 octobre 2023 à Kintélé. Un hommage de la République lui a été rendu, mardi 21 novembre, au Palais des congrès, à Brazzaville, sous le patronage du Président de la République, avant l’inhumation au Mausolée Marien Ngouabi. Dans l’interview réalisée il y a une semaine, au moment où se tenait encore la veillée mortuaire, Omese Lekebe loue les qualités de celui avec qui il discutait des mathématiques, de la démocratie et de l’effectivité de la décentralisation.

Distingué conseiller Omese Lekebe, membre du Conseil départemental de la Cuvette-Ouest.

* Le Conseil départemental de la Cuvette-Ouest pleure son président, Pierre Nzila, ancien ministre, ancien parlementaire et ancien ambassadeur. Quel souvenir gardez-vous de lui?
** Je vous remercie monsieur le journaliste de m’accorder l’opportunité d’évoquer les souvenirs du distingué président Pierre Nzila. Personnellement, j’ai énormément de choses à mentionner sur l’honneur de l’avoir rencontré. Je garde de lui le souvenir des moments de singularité. Tout commence avec lui en septembre 2022, à Ewo, lors de la mise en place du bureau exécutif du Conseil départemental de la Cuvette-Ouest. J’ai participé à son élection au poste de président du Conseil départemental, ceci relativement en ma qualité de membre du bureau d’âge. Les textes réglementaires des collectivités locales m’avaient offert l’honneur et le devoir d’être parmi les deux premiers à lui adresser les vives félicitations, à l’occasion de son élection. Depuis lors, une photo de nous deux est désormais parmi les images légendaires qui ornent l’hôtel du Conseil départemental de la Cuvette-Ouest. En mars 2023, à Brazzaville, lors des obsèques du défunt sénateur Jean Serge Kentoula, loin des débats de démocratie et de la décentralisation, nous avions eu un riche débat sur les mathématiques.
Oh! Ce jour-là, deux approches pédagogiques des mathématiques étaient à l’honneur. Ce débat scientifique avait eu lieu en présence de certaines personnalités politiques de notre département, présentes ce jour-là à la veillée. Ainsi, notre franche et bonne collaboration puise son origine de ce débat, puisque quelques semaines plus tard, à son invitation, j’ai eu à nouveau le privilège d’échanger avec lui, à son domicile, sur des questions relatives à l’effectivité de la décentralisation et de la gouvernance locale.
Prélude à la première session ordinaire dite administrative qui devrait se tenir au mois de mai 2023, j’avais mis à sa disposition les trois avant-projets de délibération. Mais hélas, la session de mai 2023 n’avait plus eu lieu et celle de septembre 2023 non plus. Dommage que sous sa présidence, nous n’avons tenu aucune session ordinaire dite administrative. Pourtant, les textes réglementaires en prévoient deux. On aurait dû garder en son souvenir des délibérations qui pouvait faire bouger les lignes. Quel gâchis!
Toujours à Ewo, en août 2023, lors des élections sénatoriales, bien avant l’arrivée des candidats et des membres de la coordination du P.c.t Cuvette-Ouest, nous avons eu des échanges essentiellement sur des questions de démocratie. Les propos qui avaient fait l’objet de ma prise de parole, le 18 août 2023, devant la coordination du P.c.t et les candidats aux sénatoriales en compagne électorale, avaient déjà été débattus entre lui et moi. Ses observations dans le cadre de l’appréhension et de la gestation de ma conviction politique au sein de notre département seront toujours actualisées et observées en son souvenir. A l’aube du départ de ma descente à la base, j’ai été témoin de ses promesses de bonne gouvernance locale. Mais hélas, rien de tout ça ne saurait voir le jour.

* Pierre Nzila à la tête du Conseil départemental, un grand serviteur de l’Etat?
** Le président Pierre Nzila n’a eu que 397 jours à la tête du Conseil départemental de la Cuvette-Ouest. A l’exception de la session inaugurale, nous n’avons tenu qu’une session ordinaire dite budgétaire. Il n’avait donc pas eu le temps ni les moyens nécessaires pour impacter le développement de la Cuvette-Ouest. Alors que son expérience de ministre, de parlementaire et d’ambassadeur pouvait présager quelque chose de conséquent. Il faut reconnaître que son expérience politique est telle que nous ne pouvons que regretter de n’en avoir pas pu profiter plus longtemps.

* Quel message donnez-vous à l’ensemble des conseillers départementaux de la Cuvette-Ouest, après sa disparition tragique?
** Si je peux me permettre de m’adresser à mes collègues endeuillés, je commencerai par une préoccupation: à quand la mort de la mort? Hélas, cette légendaire interrogation ne trouvera pas de réponse, avant que nous ne trépassions tous et chacun à son tour. L’ultime consolation que nous avons de la perte d’un être si cher est sans doute de savoir que la mort est notre destination commune. On trépassera tous, tous autant que nous sommes. Certes, personne ne s’en sortira vivant, mais lequel de nous pouvait faire preuve d’une telle imagination aussi triste que malsaine à l’endroit de notre cher président? On s’interroge pourquoi la Cuvette-Ouest? Pourquoi le président Nzila? Mais, souvenons-nous que nous avons le sang des braves qui coule dans nos veines. Mettons notre douleur dans la boîte d’encreur et servons-nous d’une plume pour écrire les plus importantes pages de l’histoire du Conseil départemental de la Cuvette-Ouest en particulier et celles du Département de la Cuvette-Ouest en général.

* Une préoccupation que vous-voulez évoquer que nous n’avons pas eu le temps d’épingler?
** Nous sommes des hommes compartimentés de cellules défaites et de triomphes, de blessures, d’espoir et d’amour. Que cette tragédie nous serve de motivation au dépassement de soi, pour cultiver une véritable cohésion départementale sans laquelle aucun développement ne sera manifeste.
Je demande aux élus locaux de la Cuvette-Ouest et aux parlementaires dudit département de rendre un hommage mérité et digne de son rang au distingué président, Pierre Nzila. Parce qu’il n’était pas de ceux qui se laissent terrifier, ni de ceux qui pleurnichent et demandent une vie différente à la leur. Quand l’heure de mourir arrive, il est de ceux qui ont chanté et dansé leur mort avant de trépasser et il nous quitte tel un héros qui rentre à la maison. Rendons lui hommage!

Propos recueillis par
Chrysostome
FOUCK ZONZEKA

Oh bonjour
Ravi de vous retrouver.

Inscrivez-vous pour recevoir du contenu génial dans votre boîte de réception.

Nous ne spammons pas !

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -spot_img

Derniers Articles