back to top
24.2 C
Brazzaville
samedi 15 juin 2024 | 14:27
spot_img

Coopération Etats-Unis/Congo : Le Programme Wica pour l’action climatique a honoré ses lauréates congolaises

Le Département d’Etat américain (Ministère des affaires étrangères des Etats-Unis) a lancé, en janvier 2021, le Programme Wica (Initiative des femmes d’Afrique centrale pour l’action climatique), afin de renforcer les capacités et l’implication des femmes des pays d’Afrique centrale dans les processus nationaux de changement climatique, de manière générale et plus particulièrement, dans la comptabilisation des émissions des G.e.s (Gaz à effet de serre). Dans la région, il y a un faible nombre de femmes occupant des postes techniques liés à la gestion durable des ressources naturelles et à l’action climatique. D’où le lancement de ce programme, pour combler ce déficit.

Le Programme Wica consiste à la formation axée sur les systèmes nationaux de mesure et de déclaration des émissions et réductions des gaz à effet de serre (G.e.s). Sur les 200 femmes ayant participé à ce programme, 44 sont du Congo, dont 14 l’ont terminé avec succès. La cérémonie officielle de remise des diplômes aux lauréates de la République du Congo a eu lieu le jeudi 14 septembre 2023, à l’Hôtel Lancaster, à Brazzaville, sous le co-patronage de Mme Arlette Soudan-Nonault, ministre de l’environnement, du développement durable et du Bassin du Congo, coordinatrice technique de la Commission du Bassin du Congo, et de l’ambassadeur des Etats-Unis au Congo, Eugene Young.

Photo de famille des femmes diplômées du Programme Wica autour de la ministre Soudan-Nonault et de l’ambassadeur Young.

S’exprimant à l’occasion de cette cérémonie, le diplomate américain a rappelé que depuis près de trente ans, les Etats-unis soutiennent les gouvernements du Bassin du Congo en général, et le gouvernement du Congo en particulier, dans leurs efforts de réduire les émissions des gaz à effet de serre.
Eugene Young a, ensuite, exhorté les lauréates à accompagner le pays dans ce combat contre les changements climatiques, lequel d’ailleurs est mondial. «Vous disposez de nouveaux outils pour avoir un impact réel, notamment la compréhension du processus international de mesure et de reportage des G.e.s selon la C.c.n.u.c.c (Convention-cadre des Nations unis sur les changements climatiques). Vous apportez non seulement une valeur ajoutée à la capacité de votre pays à faire face aux défis du climat, mais vous pouvez également devenir des leaders dans ce domaine, en partageant ces connaissances au Congo et dans toute la sous-région», a-t-il dit.
Satisfaite de l’engagement des femmes congolaises, la ministre Arlette Soudan-Nonault a souligné que de plus en plus d’éléments probants montrent que, de nos jours, la participation et le leadership féminin dans l’action climatique sont associés à de meilleurs résultats en matière de gouvernance des ressources, de préservation de l’environnement et de préparation aux catastrophes. Elle a, par ailleurs, assuré de l’implication du Congo aux efforts visant à réduire les émissions de G.e.s.
Les femmes congolaises formées sont prêtes à se lancer dans un nouveau défi qui sera profitable au Congo et à la sous-région. Certaines d’entre elles poursuivent déjà une carrière dans des institutions privées et publiques travaillant sur l’action climatique et d’autres font partie des experts de C.c.n.u.c.c.

Urbain NZABANI

Oh bonjour
Ravi de vous retrouver.

Inscrivez-vous pour recevoir du contenu génial dans votre boîte de réception.

Nous ne spammons pas !

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -spot_img

Derniers Articles