back to top
30.6 C
Brazzaville
samedi 22 juin 2024 | 20:14
spot_img

Crise à l’U.d.h-yuki: Raymond Zéphirin Mboulou réussira-t-il à refaire l’unité des démocrates humanistes?

Crise à l’U.d.h-yuki

Raymond Zéphirin Mboulou réussira-t-il à refaire l’unité des démocrates humanistes?

Depuis l’annonce de la déchéance du président par intérim, Pascal Ngouanou, par les deux tiers statutaires des membres du Bureau politique, le samedi 16 décembre 2023, l’U.d.h-yuki (Union des démocrates humanistes) voit les rangs de ses militants en ébullition, particulièrement autour de son siège, à Mpissa, un quartier du deuxième arrondissement,  Bacongo, à Brazzaville. Certains militants manifestent leur joie, alors que d’autres, moins nombreux, sont en colère contre cette décision qu’ils jugent illégitime. La situation est telle que le ministre de l’intérieur, de la décentralisation et du développement local, Raymond Zéphirin Mboulou, est sorti de sa réserve, en convoquant les membres du Bureau politique de l’U.d.h-Yuki et les deux facilitateurs, pour une rencontre à son cabinet, mercredi 20 décembre, jour choisi par le président par intérim déchu, pour reprendre le congrès, alors que les deux tiers du Bureau politique ont suspendu le meeting qu’ils avaient prévu de tenir le mardi 19 décembre, à Mpissa.

Pour l’instant, la crise au sein de l’U.d.h-Yuki, le parti désormais dirigé par le deuxième vice-président, Fernand Gilles Bassindikila, comme président par intérim, se manifeste par une certaine ébullition dans les rangs des militants. Il n’y a pas de trouble à l’ordre public. Mais, le ministre en charge de l’intérieur ne veut pas se laisser surprendre. Il préfère agir en amont comme il l’a déjà fait dans le passé, en convoquant les responsables de ce parti créé par l’ancien ministre et opposant, feu Guy-Brice Parfait Kolélas.
Militants de l’U.d.h-yuki
Le ministre Raymond Zéphirin Mboulou.
On a senti, depuis hier lundi 18 décembre, une certaine effervescence à Mpissa, le quartier où l’U.d.h-Yuki a son siège, à la suite d’un meeting annoncé par les deux tiers des membres du Bureau politique, pour mardi 19 décembre. Déjà, avant sa déchéance, Pascal Ngouanou avait annoncé, la semaine dernière, la reprise du congrès pour le mercredi 20 décembre. Autant de rendez-vous politiques qui ont créé une certaine ébullition dans les rangs du parti.
Le préfet de Brazzaville, Cébert Pierre Iboko-Onanga, était dans le devoir de porter une réponse à la demande d’autorisation introduite par le camp de Pascal Ngouanou, pour la reprise du congrès. Voyant que l’initiative ne faisait pas l’unanimité au sein de ce parti, il a dû inviter les facilitateurs à son cabinet, lundi 18 décembre, pour éclairer sa lanterne, avant de donner la réponse. Entre temps, samedi 16 décembre, les deux tiers des membres du Bureau politique, réunis à Moungali, ont pris la décision de déchoir Pascal Ngouanou de ses fonctions de président par intérim. Quelle histoire!
Raymond Zéphirin Mboulou a toujours eu le tact nécessaire dans son dialogue avec les différentes parties prenantes de la crise à rebondissements qui secoue l’U.d.h-yuki, depuis la disparition de son mythique président fondateur, Guy-Brice Parfait Kolélas, le seul que tout le monde écoutait. La préoccupation du ministre en charge de l’intérieur se limitant à la préservation de l’ordre public, conscient que si la crise au sein de ce parti dégénère en affrontement entre militants, cela peut porter gravement atteinte à l’ordre public dans les quartiers Sud de la capitale où vivent le plus grand nombre de militants et sympathisants de ce parti. Il y a déjà eu des faits de violence qui témoignent du niveau de tension qui caractérisent les yukistes. Il est peu probable que le ministre de l’intérieur prenne le risque de demander le retrait de la décision de déchéance qui frappe Pascal Ngouanou. Ce qui reviendrait à une immixtion dans les affaires intérieures d’un parti. Par contre, il peut attirer l’attention de tous que cette décision ne soit pas source de trouble à l’ordre public. On attend donc ce qui va sortir de cette rencontre, qui n’est pas la première du genre.
Jean-Clotaire DIATOU

Oh bonjour
Ravi de vous retrouver.

Inscrivez-vous pour recevoir du contenu génial dans votre boîte de réception.

Nous ne spammons pas !

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -spot_img

Derniers Articles