back to top
27.9 C
Brazzaville
mercredi 12 juin 2024 | 23:00
spot_img

Développement local : Vers la mise en place du programme accéléré de développement communautaire

Le Ministère délégué chargé de la décentralisation et du développement local, en partenariat avec le Ministère du plan et le P.n.u.d (Programme des Nations unies pour le développement) a organisé, vendredi 1er décembre 2023, à l’Hôtel Grand Lancaster de Brazzaville, un atelier national pour lancer l’étude de faisabilité du P.a.d.c (Programme accéléré de développement communautaire) et d’élaboration des P.l.d (Plans locaux de développement).

Ouvert par Juste-Désiré Mondélé, ministre délégué chargé de la décentralisation et du développement local, en présence de la représentante résidente du P.n.u.d, Mme Adama-Dian Barry, l’atelier sur l’étude de faisabilité fait suite à celui tenu il y a deux mois, sur l’élaboration de la feuille de route du P.a.d.c.
Il s’est agi d’échanger avec les parties prenantes sur l’approche méthodologique devant servir à la déclinaison des six piliers et 343 projets du P.n.d (Plan national de développement) 2022-2026 au niveau local devant permettre de doter chaque collectivité locale d’un plan local de développement aligné sur la vision nationale et les O.d.d. (Objectifs de développement durable). «L’atelier qui nous réunit est le fruit d’une réflexion approfondie pour la localisation des O.d.d et la déclinaison locale du P.n.d 2022-2026, conformément à la vision de Son Excellence Denis Sassou Nguesso, Président de la République», a fait savoir le ministre Juste-Désiré Mondélé.
A travers le P.a.d.c, le Congo vise à doter les communautés rurales et périurbaines en infrastructures socio-économiques de base, y compris des installations de santé, d’éducation et d’eau ainsi que des moyens de production et de valorisation des filières économiques porteuses dans l’industrie agricole, pastorale, halieutique, forestière, minières notamment. «Le P.a.d.c est une offre de services intégrés du bureau régional du P.n.u.d pour l’Afrique qui vise à aider 50 millions d’Africains à sortir de la pauvreté multidimensionnelle d’ici 2026, et rétablir l’équité territoriale dans différents pays. De façon spécifique, ce programme de l’Etat congolais exécuté par le P.n.u.d permettra, entre autres, l’édification des structures de santé, la mise en place des dispositifs d’éducation et de formation qualifiante, le développement des micro-centrales hydrauliques ainsi que des mécanismes nécessaires à l’électrification rurale, l’encadrement au développement d’activités économiques durables, génératrices de revenus pour les populations les plus vulnérables, sur tout le territoire national», a fait savoir Mme Adama-Dian Barry.
Signalons qu’à l’occasion du lancement de ce programme, un protocole d’accord a été signé entre le P.n.u.d et le Conseil départemental de la Likouala. «C’est un long processus qui a abouti à la signature de cet accord. Il s’article autour de cinq priorités entre autres: l’agriculture, l’électrification, l’aménagement des infrastructures publics et des voiries», a dit le directeur de cabinet du président du conseil départemental, Guillaume Ewamela.

Urbain NZABANI

Oh bonjour
Ravi de vous retrouver.

Inscrivez-vous pour recevoir du contenu génial dans votre boîte de réception.

Nous ne spammons pas !

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -spot_img

Derniers Articles