back to top
23.2 C
Brazzaville
mercredi 19 juin 2024 | 02:41
spot_img

Diaspora congolaise en France : Lancement officiel du Haut conseil représentatif des Congolais de l’étranger

Le lancement officiel du Haut conseil représentatif des Congolais de l’étranger, avec à sa tête Mme Agnès Onounou, a eu lieu le 17 juin 2023, à Paris, en France, en présence de Céphas Germain Ewangui, secrétaire permanent du Conseil consultatif de la société civile et des organisations non-gouvernementales, du conseiller à la diaspora de l’ambassade du Congo, Stève Ngatsé Elenga, des Congolais vivant en France, des membres des diasporas des pays frères. Fondée en 2019, ce haut conseil a pour mission de représenter et défendre les intérêts de ses membres et assurer leur pleine participation au développement économique, social, environnemental et culturel du Congo.

Dans son allocution, Céphas Germain Ewangui a exhorté «l’équipe dirigeante du Haut conseil représentatif des Congolais de l’étranger à tout mettre pour faire de cet instrument un outil efficace au compte des organisations de la société civile servant à fédérer tous nos compatriotes vivant, pour des raisons multiples, hors du territoire national, à s’intéresser davantage à leur propre pays le Congo, richesse et patrimoine commun par excellence».

Photo de famille autour de Germain Céphas Ewangui
Le président Germain Céphas Ewangui (à droite)
Mme Agnès Onounou (à gauche)

La création de cette plateforme est le fruit d’un travail de longue haleine débuté en 2019. Aujourd’hui, les diasporas de certains pays africains ont, dans cette dynamique, atteint des performances qui donnent matière à réflexion et à l’action. «Selon un des rapports de la Banque mondiale, les transferts de fonds, par exemple, de la diaspora africaine en direction de leurs pays d’origine subsaharienne, ont atteint 46 milliards de dollars américains en 2018. Ces montants n’ont cessé d’accroître de façon exponentielle. On note en tête le Nigéria, suivi du Ghana, du Kenya, du Sénégal, du Zimbabwe, du Burkina Faso, de la Gambie, de Lesotho, le Cap-Vert et bien d’autres», a-t-il poursuivi.
Pour sa part, Mme Agnès Onounou a dégagé l’intérêt de cet organe fédérateur. «C’est un outil de travail que nous avons mis en place pour pouvoir rassembler nos projets à caractère économique, social et culturel en direction du pays où en direction de notre pays d’accueil», a-t-elle déclaré.
A cette rencontre, les participants se sont partagés des expériences. Céphas Germain Ewangui s’est dit satisfait de voir ses compatriotes relever le défi de mettre en place une structure fédératrice. «Nous pouvons nous permettre de croire que le Haut conseil représentatif des Congolais de l’étranger saura se mettre à la hauteur des enjeux et de donner, dans la dynamique du processus de développement de notre pays, une âme à notre diaspora. Les diasporas considérées par certains comme un désastre pour l’Afrique, se révèlent, à la lumière des indications suscitées, être un puissant vecteur de développement pour le continent», a-t-il dit.
Pour lui, les regards sont désormais tournés vers le Haut conseil représentatif des Congolais de l’étranger, dont la contribution à l’œuvre de construction et de développement de notre pays, le Congo, est attendue. Puisse, les uns et les autres, apporter à cette nouvelle et stratégique structure, toutes les formes d’appui et d’assistance pour les rendre pleinement opérationnelle, a-t-il souhaité.

Martin
BALOUATA-MALEKA

Oh bonjour
Ravi de vous retrouver.

Inscrivez-vous pour recevoir du contenu génial dans votre boîte de réception.

Nous ne spammons pas !

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -spot_img

Derniers Articles