back to top
35.4 C
Brazzaville
mercredi 12 juin 2024 | 16:36
spot_img

Direction générale des sports scolaires et universitaires : Les maîtres d’écoles primaires dotés de manuels d’enseignement de l’E.p.s

La Direction générale des sports scolaires et universitaires a organisé, samedi 11 février 2023, à Brazzaville, un atelier de renforcement des capacités des maîtres enseignants du primaire. Il a été initié dans l’optique de réparer une entorse sur l’enseignement de l’éducation physique et sportive (E.p.s) au niveau du cycle primaire, conformément au décret 2022-125 du 22 mars 2022 qui fait obligation aux établissements scolaires, professionnels de tous les cycles d’enseignement d’assurer la pratique de l’E.p.s et d’en faire un épicentre d’évaluation aux examens d’Etat, comme le du Cepe (Certificat d’études primaire élémentaire). A cette occasion, le Ministère en charge des sports a mis à la disposition de cet atelier, le manuel et guide du programme d’enseignement de l’E.p.s à l’école primaire.
Pour Christian Etou Ossébi, chef de service pédagogie et chargé de la formation continue à la Direction départementale des sports et de l’éducation physique de Brazzaville, le manuel et guide du programme d’enseignement de l’E.p.s est venu combler un vide qui existait jusque-là. «Ce séminaire avait pour but de renforcer les capacités pédago-administratives des enseignants de l’école primaire dans l’enseignement de l’E.p.s. Le constat fait sur le terrain est que l’E.p.s ne se pratique pas dans la quasi-totalité des établissements scolaires au primaire. Il fallait rompre le signe indien et développer les thématiques qui incitent à l’action. Deux thèmes ont été développés au cours de cet atelier, à savoir: l’importance de l’E.p.s à l’école primaire; comment enseigner facilement l’E.p.s à l’école primaire», a-t-il indiqué.
Réceptionnant ces guides, Charles Parfait Malonga, directeur départemental des sports et de l’éducation physique de Brazzaville, a promis à la tutelle de ne ménager aucun un effort, pour la vulgarisation de ce guide programme, afin que les enseignants s’en servent efficacement.

Une vue des participants à l’atelier.
Une vue des participants à l’atelier.

Pour sa part, Guy Patrice Okemba, directeur général des sports scolaires et universitaires, a relevé le caractère important de l’E.p.s au primaire. «La cérémonie de ce matin avait un double sens. Il s’agissait d’une formation des enseignants de l’éducation physique et des maîtres enseignants à l’école primaire, sur la problématique de l’enseignement de l’E.p.s à l’école primaire. Le gouvernement a pris les lois et décrets pour obliger, comme cela se passe sous d’autres cieux, l’enseignement physique à tous les niveaux. Il s’avère qu’au Congo, la pratique de l’E.p.s, comme épreuve, a pris du retard. Simplement parce que les enseignants formés à l’Ecole nationale d’instituteurs (Eni), pour avoir les compétences d’enseigner toutes les matières, ont délaissé l’E.p.s, quand ils arrivaient sur le terrain. Constatant cela, l’Etat a sorti un décret obligeant la pratique de l’E.p.s au primaire, comme une épreuve à part entière qui sera évaluée au Cepe. Ainsi, nous avons demandé à la Direction départementale des sports de Brazzaville, de commencer à lancer cette formation. Nous en avons profité pour mettre à la disposition de la Direction départementale, comme dans les autres départements, les supports pédagogiques, pour faciliter le travail aux enseignants de l’école primaire, afin de préparer leurs cours et donner leurs enseignements», a-t-il dit.
L. E. BAKALA

Oh bonjour
Ravi de vous retrouver.

Inscrivez-vous pour recevoir du contenu génial dans votre boîte de réception.

Nous ne spammons pas !

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -spot_img

Derniers Articles