back to top
21.2 C
Brazzaville
mercredi 12 juin 2024 | 05:21
spot_img

Education nationale : Le Premier ministre a lancé la campagne de distribution gratuite de manuels scolaires

En vue de garantir un avenir meilleur aux élèves congolais, le gouvernement s’emploie à rendre disponible les manuels scolaires aux élèves des établissements publics à travers le pays. Au titre de l’année scolaire 2023-2024, l’opération de distribution gratuite de manuels scolaires, pour les disciplines de français et de mathématiques, a démarré jeudi 8 février 2024, sous le patronage du Premier ministre chef du gouvernement, Anatole Collinet Makosso, en présence de Jean-Luc Mouthou, ministre de l’enseignement préscolaire, primaire, secondaire et de l’alphabétisation, en présence du député maire de Brazzaville Dieudonné Bantsimba et de plusieurs autorités politico-administratives.

La campagne de distribution gratuite de manuels scolaires concerne, dans un premier temps, la commune de Brazzaville. Elle s’entendra, dans les prochains jours, dans les autres départements. Il s’agit de 168.707 supports pédagogiques pour 56.236 élèves du cycle primaire des écoles publiques de Brazzaville. «Nous appelons les directeurs, les enseignants et les élèves à utiliser ces manuels à bon escient, afin d’assurer un lendemain meilleur des apprentissages, gage sûr pour l’atteinte de l’Objectif de développement durable (O.d.d) numéro 4», a exhorté le ministre Jean-Luc Mouthou.

Des exemplaires de manuels scolaires distribués

Pour le gouvernement, l’objectif de ce programme est d’atteindre une couverture nationale efficiente en manuels scolaires, de sorte que chaque enfant puisse disposer gratuitement d’un livre de français et de mathématiques dans les écoles primaires, a-t-il assuré. «Offrir une éducation de base à tous les enfants est l’un des axes de la stratégie sectorielle de l’éducation révisée 2021-2030. C’est dans ce contexte que le gouvernement a inscrit cette opération de distribution de manuels scolaires», a-t-il rappelé.
Il est vrai que les manuels n’est pas le seul facteur qui influence les acquis scolaires, mais leur indisponibilité prive les élèves d’une source essentielle d’apprentissage et de la possibilité de cultiver de bonnes habitudes de lecture. De même, l’absence de manuels prive les enseignants d’un indispensable support pédagogique. Il faut retenir à ce titre que les manuels étaient distribués en nombre insuffisant. Les statistiques montrent qu’en 2011-2012, 4,5 élèves en moyenne se partagent un manuel de lecture alors que 9,5 élèves utilisent un livre de calcul. D’où la nécessité de rendre disponible les manuels pour un meilleur apprentissage.
Au nom des populations de la ville capitale, le maire Dieudonné Bantsimba a remercié le gouvernement pour ses efforts en faveur de l’amélioration des conditions d’études des jeunes congolais et de l’approfondissement de la décentralisation au Congo. «Ces manuels scolaires contribueront tant soit peu à la transmission des connaissances, la consolidation et à l’évaluation des acquis», a-t-il dit, invitant ainsi à une utilisation à bon escient de ces ouvrages pour profiter à la jeunesse scolarisée. Le député maire de Brazzaville a, par ailleurs traduit sa reconnaissance à l’endroit des partenaires techniques du Congo, en l’occurrence le système onusien, pour son appui en faveur de l’éducation des congolais.
Pour sa part, le Premier ministre Collinet Makosso a recommandé que les manuels scolaires soient gérés en lien avec les collectivités locales, dans le cadre de la politique de transfert de compétences. «Les manuels sont des instruments importants pour l’apprentissage. Il va de soi, pour un enfant, être privé de manuel, c’est priver l’enfant de connaissances. Sous l’autorité des collectivités locales, on veillera à ce que chaque année, les élèves disposent de manuels. La perte ou la dégradation d’un manuel amènera les parents à le restituer, pour qu’il serve aux générations futures, pour qu’on ne subisse pas l’éternel recommencement de distribution. Vous savez qu’on a plus de 800.000 élèves à gérer. On ne peut pas acheter tous les ans ce nombre de livres. Un manuel peut servir trois à quatre ans», a mis en garde le Premier ministre Anatole Collinet Makosso.

Urbain NZABANI

Oh bonjour
Ravi de vous retrouver.

Inscrivez-vous pour recevoir du contenu génial dans votre boîte de réception.

Nous ne spammons pas !

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -spot_img

Derniers Articles