back to top
21.2 C
Brazzaville
mercredi 12 juin 2024 | 05:16
spot_img

En cavale depuis septembre dernier, Guy Marius Okana rattrapé

Justice

En cavale depuis septembre dernier, Guy Marius Okana rattrapé

L’information a été donnée par notre confrère, le journal «Le Troubadour», sur sa page Facebook, dimanche 14 janvier 2024, et confirmée de source proche de la police. Guy Marius Okana, premier vice-maire de Brazzaville, placé sous contrôle judiciaire le 25 septembre 2023, dans une affaire de droit commun, notamment pour des faits de pratiques pédophiles, et remis en liberté, était en cavale depuis qu’il ne s’était plus présenté, le 2 octobre, devant son juge d’instruction. Un mandat d’amener avait alors été délivré contre lui. Ce mandat a été exécuté dans le District de Sembé (Département de la Sangha) où il a été interpellé dimanche 14 janvier. Il sera transféré à Brazzaville où la procédure judiciaire le concernant va reprendre, alors que d’autres délits liés à sa cavale vont s’y ajouter.

En liberté sous contrôle judiciaire, Guy Marius Okana, qui jouit toujours de ses fonctions de vice-maire de Brazzaville, probablement mal conseillé par l’entourage qui avait réduit l’affaire judiciaire le concernant, à une guéguerre de clans entre proches du Président de la République, avait décidé d’entrer en cavale, fuyant donc la justice de son pays.
Mal lui en a pris, car, trois mois et demi après, le voilà désormais dans le filet de la justice. Pour l’autorité publique qu’il est, fuir la justice, dans une affaire de mœurs, est la pire des choses qu’il ne fallait pas faire. Les rumeurs le donnaient en dehors du Congo. Beaucoup de Congolais soupçonnaient la complicité des milieux du pouvoir qui l’auraient aidé à sortir du pays. Mais, tout cela n’était qu’imagination. La réalité a fini par se manifester. Guy-Marius Okana se cachait seulement dans le pays. Quoique vice-maire de Brazzaville, il est appelé à répondre devant la justice, de ce qui lui est reproché, avec les moyens de défense qui sont les siens. Le pouvoir qu’il sert n’a pas intérêt à opposer le déni de justice, dans une affaire qui touche à la moralité sociale.
Guy Marius Okana (en civil) le jour de sa présentation devant le procureur
Pour rappel, Guy-Marius Okana avait été interpellé et placé en garde-à-vue, le 24 septembre 2023, par la C.i.d (Centrale d’intelligence et de documentation) et déféré le lendemain devant le procureur de la République près le Tribunal de grande instance de Brazzaville, André Oko Ngakala qui, après lui avoir signifié les griefs qui lui sont reprochés, l’a envoyé devant un juge d’instruction du 12ème cabinet. Celui-ci a aussitôt ouvert une information judiciaire sur lui. Mais, ayant bénéficié de la liberté sous contrôle judiciaire, il a disparu de la circulation, pour se soustraire à la justice. Un acte qui va malheureusement peser sur son cas.
Urbain NZABANI

Oh bonjour
Ravi de vous retrouver.

Inscrivez-vous pour recevoir du contenu génial dans votre boîte de réception.

Nous ne spammons pas !

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -spot_img

Derniers Articles