back to top
24.2 C
Brazzaville
samedi 15 juin 2024 | 14:00
spot_img

Enfin, l’Ordre national des médecins du Congo va tenir ses premières élections

Ordre national des médecins du Congo

Premières élections, pour renouveler les instances nationales et départementales

Le renouvellement des instances nationales et départementales de l’Ordre national des médecins du Congo préoccupe depuis longtemps le ministre de la santé et de la population, Gilbert Mokoki. Lors de l’audience qu’il avait accordée, en mars dernier, au professeur Léon Hervé Iloki, président national de l’Ordre national des médecins du Congo, cette question était évoquée et le ministre Mokoki avait pris l’option d’aider à mettre fin à l’immobilisme qui caractérise cette structure au fonctionnement autonome. Après cette audience, plusieurs documents relatifs à l’organisation des élections ont été préparés. Un Comité aviseur, en liaison avec le bureau du Conseil national de l’ordre, coordonné par le professeur Roger Richard Bileckot, inspecteur général de la santé, a été mis en place.

Aujourd’hui, il y a lieu de dire que tout est en place pour la tenue des élections, afin de renouveler les instances nationales et départementales de l’Ordre national des médecins du Congo. Plusieurs documents ont été apprêtés en vue d’organiser ces élections, entre autres: le guide électoral faisant office de code électoral interne; le manuel du guide pratique des élections; le chronogramme qui indique les activités préparatoires et électorales, les dates et périodes de déroulement; le formulaire de déclaration de candidature et le formulaire de procès-verbal.
Le ministre de la santé et de la population, Gilbert Mokoki, les professeurs Bileckot et Iloki, en septembre 2022, lors de la réception des médecins formés à Cuba
A la manœuvre depuis la mise en place du Comité aviseur, le professeur Roger Richard Bileckot donne les raisons de l’organisation des élections au Conseil national et dans les Conseils départementaux, conformément au chronogramme établi. Le corps électoral est constitué des médecins inscrits à l’ordre depuis plus de trois mois et exerçant dans les Départements de Brazzaville et Pointe-Noire, classés en trois catégories: professeurs ou maîtres de conférences agrégés exerçant dans le département; médecins civils du secteur public et médecins du secteur privé exerçant dans le département.
Pour toutes les opérations électorales, les conseils départementaux bénéficieront de l’appui du Comité aviseur et de la D.g.a.e (Direction générale des affaires électorales). Le chronogramme se présente de la manière suivante:
– du 20 au 30 octobre: établissement du corps électoral;
– du 2 au 13 novembre: mise en place, dans chaque département (Brazzaville et Pointe-Noire), d’un bureau de réception des candidatures pour les élections des membres du Conseil départemental de l’ordre et dépôt des candidatures;
– du 15 au 30 novembre: début de la campagne électorale, au niveau départemental pour les candidats dans les Conseils départementaux;
– 31 octobre: convocation de l’assemblée générale des médecins inscrits dans les conseils départementaux.
– 2 décembre: vote et proclamation des résultats (élection des dix membres du Conseil départemental par tous les médecins du corps électoral départemental et élection des 11 membres du Conseil national, élection des trois professeurs ou maîtres de conférences agrégés par leurs pairs; élection des trois médecins du secteur privé par leurs pairs; élection du représentant du Conseil départemental au Conseil national de l’ordre);
Créé par une loi prise en 1997, l’Ordre national des médecins du Congo, institution indépendante, fait partie des corps constitués nationaux. Il a été doté,  en 2000, d’un décret relatif à son organisation et son fonctionnement. Malheureusement, depuis cette année, aucune élection n’a été organisée pour ce corps de métiers pourtant important dans le domaine de la santé. Ses missions sont variées: «il s’assure que tous ceux qui travaillent comme médecins sont compétents; il s’occupe de l’accès à la profession et vérifie la moralité et le respect de la déontologie auprès des praticiens. Il assure la police en interne pour assainir la profession et pousser les praticiens aux bonnes pratiques». Ces élections vont donc permettre de redynamiser l’Ordre national des médecins du Congo, par la mise en place de nouvelles instances de direction.
Chrysostome FOUCK ZONZEKA

Oh bonjour
Ravi de vous retrouver.

Inscrivez-vous pour recevoir du contenu génial dans votre boîte de réception.

Nous ne spammons pas !

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -spot_img

Derniers Articles