back to top
25.2 C
Brazzaville
jeudi 18 juillet 2024 | 21:19
spot_img

Fécoat (Fédération congolaise d’athlétisme) : Plusieurs records battus lors de la 26ème édition des championnats nationaux

La Fécoat (Fédération congolaise d’athlétisme) a organisé, du 16 au 18 juin 2023, au Stade La concorde de Kintélé, les championnats nationaux d’athlétisme, dans les deux versions (hommes et femmes), après deux ans d’hibernation. Plus de 300 athlètes venus des 11 départements (Pointe-Noire, Kouilou, Niari, Bouenza, Pool, Plateau, Cuvette, Cuvette-Ouest, Sangha et Brazzaville), y ont participé. Seul, le Département de la Likouala était aux abonnés absents, pour des raisons indépendantes de la volonté des organisateurs. Sur les 24 disciplines d’athlétisme, 18 ont été exécutées, entres autres: le «100 mètres»; le «200 mètres»; le «400 mètres», la marche, le relai 4×100 mètres; le «5000 mètres», le «10.000 mètres»; le marteau et le lancer de poids.

Au cours de ces championnats nationaux, plusieurs records nationaux ont été battus: – à la marche des «10.000 mètres» dames, le record réalisé par Jodelle Ossou Wakeyi en 2015, lors du championnat national, avec (37’’19), a été battu par Mambéké Clène, par (36’’36’75);
– au «400 mètres haie» féminin, le record réalisé par Addo Ndala en 1991 avec (59’’63), a été battu par Kouvoutoukila Patronne, avec (59’’29);
– le «400 mètres haie» masculin a été remporté par Emanuel Tamba Elenga (51’’19), battant ainsi le record réalisé en 1999 par Médard Makanga (52’’60) pendant les Jeux panafricains;
– Gerluchérie Matsogny a disposé du «5000 mètres» féminin en 17’’41’51, dépassant ainsi le record que détenait Ida Lionel (18’’12’44) pendant le championnat national de 2005;
– Koubaka a battu son propre record de 2019 qui été de (52’’19) contre (50’’51) à la marche des «10.000 mètres».
Les trois premiers de chaque épreuve ont été primés par la Fécoat, en recevant des médailles. Une grande satisfaction pour le président de la fédération, l’ancien député José Cyr Ebina, qui a reconnu le travail abattu par les athlètes, après deux ans d’hibernation. «Il a fallu organiser ces championnats pour évaluer le travail fait par les différents coaches et athlètes durant ces ans d’hibernation, à cause de la pandémie de covid-19. Ces championnats sont qualificatifs aux Jeux de la francophonie de 2023 qui vont se dérouler du 28 juillet au 6 août prochain à Kinshasa. Je demande aux champions de se mettre au travail. Ils auront notre soutien, afin que le drapeau congolais soit hissé aux Jeux de la francophonie à Kinshasa», a-t-il indiqué.
Les heureux gagnants de ces championnats sont satisfaits et ils promettent d’aller représenter dignement le Congo aux Jeux de la francophonie de Kinshasa. En tout cas, le bureau exécutif de la Fécoath est à féliciter pour ce réveil de l’athlétisme congolais. Il ne reste plus qu’à souhaiter que les championnats de l’année prochaine soit sérieusement préparés, pour que tous les départements soient représentés, sans exception.

Luze Ernest BAKALA

Oh bonjour
Ravi de vous retrouver.

Inscrivez-vous pour recevoir du contenu génial dans votre boîte de réception.

Nous ne spammons pas !

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -spot_img

Derniers Articles