back to top
25.2 C
Brazzaville
jeudi 18 juillet 2024 | 21:39
spot_img

Fécoes (Fédération congolaise d’escrime) : La troisième édition du Tournoi international Albert Kaya a tenu ses promesses

Les rideaux de la troisième édition du Tournoi international d’escrime dédié à la mémoire de feu Albert Nkaya, pionnier de la discipline au Congo, se sont baissés le soir du dimanche 9 juillet 2023, au Gymnase Henri Elendé, à Brazzaville, sous le patronage du député Léon Alban Kaki, président de la Fécoes (Fédération congolaise d’escrime), en présence du Malien Zorome Wahabou, premier vice-président de la Confédération africaine d’escrime, de Mme Anna Moungala, représentante du ministre en charge des sports, et Eugene S. Young, ambassadeur des Etats-Unis d’Amérique au Congo.

Au total, 47 athlètes venus de 8 pays africains et européens, ont participé au Tournoi international Albert Kaya, grand rendez-vous africain du sabre et de l’épée. Les athlètes sont venus en effet, outre le Congo-Brazzaville (7), du Togo, de la RD Congo, de l’Allemagne, des Etats-Unis d’Amérique, de la Tunisie, etc.
Pendant une journée entière, les rencontres sous forme de combats se sont échelonnées. Les Congolais Loly Miguel, chez les cadets épée, Claudia Mbéla, seniors dames épée, Basil Ngola en seniors hommes épée de la RD Congo, et le Togolais Komi Attivan, en seniors hommes sabre, ont été sacrés vainqueurs de la troisième édition du tournoi.
Pour le président de la Fécoes, le député Léon Alban Kaki, le niveau technique des tireurs ayant pris part à la compétition est très élevé et satisfaisant. «Le niveau des athlètes est en progression. A trois ans et demi que nous sommes à la tête de cette fédération, nous sommes également à la troisième édition et chaque année, nous améliorons effectivement le niveau technique de nos athlètes, par les résultats, par les indications de performance autant la rapidité que l’intégrité et la précision. Nous sommes vraiment en grande progression. La difficulté, pour nous, n’est pas un obstacle, mais une motivation, pour nous permettre de pouvoir atteindre nos résultats», a-t-il dit.
Pour sa part, le premier vice-président de la Confédération africaine d’escrime, Zorome Wahabou, a reconnu les efforts Fécoes, pour le développement de l’escrime, dans la sous-région d’Afrique central. Il a promis de l’encourager. «Le Congo, aujourd’hui, porte haut l’escrime au niveau de l’Afrique central. D’ailleurs, c’est le choix que le président de la confédération fait pour que nous puissions venir au Congo, pour voir ce qui se fait. Le Congo est en train d’insuffler une dynamique positive dans l’escrime en Afrique centrale», a-t-il indiqué.
L’ambassadeur des Etats-Unis d’Amérique au Congo Eugène Young venu assister a loué l’initiative. «Je suis venu ici en tant que parent mes enfants sont venus participer à ce tournoi. C’est pour la première fois qu’ils sont venus participer à cette discipline d’escrime. C’est une bonne opportunité, il faut saluer cette initiative par ce qu’il y’a beaucoup du monde qui son arrivée ici pour assister au tournoi ainsi que plusieurs pays sont représentés y compris les Etats Unis, je suis fier de ça. Comme diplomate c’est intéressant de voir des telles compétitions à Brazzaville réunir les différentes nationalités», a-t-il renchéri.
La troisième édition du Tournoi international Albert Nkaya a, également, permis aux athlètes congolais de mesurer le niveau de leur préparation, afin de corriger les imperfections, pour mieux aborder le championnat national de la discipline qui aura lieu au mois d’août qui arrive.

Luze Ernest BAKALA

Oh bonjour
Ravi de vous retrouver.

Inscrivez-vous pour recevoir du contenu génial dans votre boîte de réception.

Nous ne spammons pas !

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -spot_img

Derniers Articles