Home Sport Fécovo (Fédération congolaise de volleyball) : Grande première à Madingou, avec ...

Fécovo (Fédération congolaise de volleyball) : Grande première à Madingou, avec la tenue des championnats nationaux

0
Photo de famille de toutes les délégations avec le préfet.

Les championnats nationaux de volleyball se sont déroulés, pour la première fois de leur histoire, à Madingou, chef-lieu du Département de la Bouenza. 19 équipes venues de trois départements (Brazzaville, Pointe-Noire et Bouenza), en séniors hommes et dames, en juniors hommes et cadets, étaient en lice, du 21 au 27 août 2023. Lancés par le préfet Jules Monkala-Tchoumou, en présence de Jean-Claude Mopita, président de la Fécovo (Fédération congolaise de volleyball), des autorités locales, notamment Jean-Fulgence Mouangou, président du conseil départemental, Fortuné Pouéla, maire de Madingou, Raiche Lionel Ibakako-Bomio, sous-préfet de Madingou, etc, les championnats nationaux de volleyball sont qualificatifs des championnats africains.

Saint-Michel de Ouenzé en juniors hommes
Saint-Michel de Ouenzé en juniors hommes

Dans son discours, le préfet Monkala-Tchoumou a d’abord remercié les organisateurs, pour le choix porté sur son département, tout en donnant le sens de ces championnats qui permettent de booster le volleyball dans son département qui, jadis, était le creuset des Diables-Rouges dans les années 90, par le truchement d’un formateur appelé Maky Masta.
Pendant 6 jours, 457 athlètes de 19 clubs se sont affrontés loyalement, pour se qualifier aux coupes africaines pour les seniors et montrer de quoi ils sont capables pour les catégories inférieures, juniors et cadets.
La journée de clôture était sanctionnée par deux finales en seniors. En première explication les dames de la Dgsp ont battu difficilement celles de l’inter club par 3 sets à 1 (19-25 , 25-27, 25-15, 33-31). Chez les hommes Inter club a vengé ses dames a l’issu d’une finale époustouflante gagnée à l’arraché par tiebreak 3 sets à 2 soit (25-23, 19-25, 28-26, 23-25, 25-18 et au tiebreak 15-08). Un match qui a laissé la soif du publique de Madingou venu nombreux assistés. En rappel, une journée avant, les juniors de Saint-Michel de Ouenzé ont battu Inter-club de Pointe-Noire 3 sets à 0 soit (25-16 , 25-17, 25-18).

La D.g.s.p en seniors dames.

Après donc une semaine de compétition, ce sont les clubs de la D.g.s.p en seniors dames, Inter-club de Brazzaville, en seniors hommes, le Centre Jean-Claude Mopita en cadets et Saint-Michel de Ouenzé en juniors hommes qui sont sortis champions nationaux 2023.
Au terme de ces championnats, le président de la Fécovo s’est félicité du déroulement sens faute de la compétition, par la bonne tenue des délégations et des joueurs. «De plus, au cours de cette compétition, nous avons observé, avec plaisir, qu’il y a un grand travail qui s’opère dans les clubs. Le niveau technique a été louable. La commission d’arbitrage bénéficie également de nos éloges, car elle a bien mené sa tache jusqu’au bout. Les arbitres ont étalé leur compétence. Nous leur disons merci. Pour les volleyeurs que nous sommes, Madingou 2023 entre, dès à présent, dans les annales de l’histoire du volleyball national. Nos pensées se tournent maintenant vers Pointe-Noire, Ouesso, Owando et Dolisie où pourraient se dérouler les championnats nationaux de volleyball 2024», a indiqué Jean-Claude Mopita qui, malgré la modicité des moyens, a relevé le pari d’organiser ces championnats nationaux en dehors de Brazzaville.
Des médailles et trophées ont été remis aux équipes championnes. Toutes les délégations présentes à cette compétition ont reçu de la Fecovo, une paire de filet, une chaise d’arbitre et une paire de poteau.

Luze Ernest BAKALA

Oh bonjour
Ravi de vous retrouver.

Inscrivez-vous pour recevoir du contenu génial dans votre boîte de réception.

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Quitter la version mobile