23.1 C
Brazzaville
jeu 25 avril 2024 03:15:55
spot_img

Fespam (Festival panafricain de musique) : Le Premier ministre a visité deux sites, pour s’assurer des préparatifs

A quatre jours du démarrage de la 11ème édition du Fespam (Festival panafricain de musique), le Premier ministre chef du gouvernement, Anatole Collinet Makosso, a effectué, mardi 11 juillet 2023, une visite d’inspection de deux sites sur les quatre qui abriteront les activités du Fespam, du samedi 15 au samedi 22 juillet 2023, à Brazzaville. Cette tournée lui a permis de s’assurer des préparatifs du Fespam qui se tiendra sous le thème: «La rumba congolaise: envol de la base identitaire vers les vestiges du patrimoine de l’humanité», après sept ans d’hibernation.

Anatole Collinet Makosso était accompagné d’une forte délégation comprenant Mme Lydie Pongault, ministre de l’industrie culturelle, touristique, artistique et des loisirs, le commissaire général du Fespam, Gervais Hugues Ondaye, la représentante de l’Unesco, Mme Fatoumata Barry Marega, cinq membres du gouvernement et d’autres personnalités. Le chef du gouvernement a visité les sites du Stade Alphonse Massamba-Débat qui a abritera la cérémonie d’ouverture et du Palais des congrès où est en train d’être érigé un marché dédié à la musique africaine.

Le Premier ministre Anatole Collinet Makosso (en veste bleu) au Palais des congrès où se tiendra l’exposition
Le Premier ministre Anatole Collinet Makosso (en veste bleu) au Palais des congrès où se tiendra l’exposition

Pendant sa visite dans les deux sites du Fespam, il a pris connaissance de l’évolution des préparatifs de l’événement dans les lieux qu’il a visités et a reçu des informations de la part des responsables à cet effet. Dans un entretien accordé à la presse, la ministre Lydie Pongault a rassuré que les sites seront prêts au jour de l’ouverture. Les travaux d’installation des sites se déroulent normalement. Elle a poursuivi en disant que «nous voulons industrialiser le secteur de la musique et pour le faire, il va falloir que nous puissions avoir des professionnels qui puissent venir apprendre à certains et à d’autres sur comment on peut faire en sorte qu’elle génère des revenus et contribuer au produit intérieur brute de notre pays», a-elle indiqué à l’issue de cette tourné. Elle a souligné qu’un symposium, autour de la musique africaine, est également prévu. «La rumba depuis l’année dernière, est inscrite au patrimoine universel de l’humanité. Donc, nous allons réfléchir sur le sujet, pour pérenniser cette rumba», a-t-elle indiqué.
Sous l’impulsion du Président, Denis Sassou-Nguesso, le Fespam est de retour cette année, après sept ans d’éclipse, à cause de la crise économique et la pandémie de covid-19. «Nous devons faire en sorte que le Congo devienne un hub de la musique et de l’industrie culturelle», a poursuivi la ministre Lydie Pongault. Les spectacles du Fespam qui se tiennent sur quatre sites (Stade Alphonse Massamba-Débat, avec son podium déjà installé, Palais des congrès pour le symposium et l’exposition, le terrain Asecna de Mayanga, à Madibou, et l’espace du centre des logements sociaux de Kintélé), sont d’entrée gratuite.

R. KOULOUNGOU

Oh bonjour
Ravi de vous retrouver.

Inscrivez-vous pour recevoir du contenu génial dans votre boîte de réception.

Nous ne spammons pas !

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -spot_img

Derniers Articles