back to top
27.2 C
Brazzaville
vendredi 12 juillet 2024 | 16:37
spot_img

Fonction publique : Mise en place d’un meilleur outil de gestion des ressources humaines de l’Etat

Le Ministère de la Fonction publique, du travail et de la sécurité sociale a procédé, avec l’appui du Prisp (Projet des réformes intégrées du secteur public), à l’élaboration et à la validation du référentiel commun, en vue de l’harmonisation des systèmes d’information de la Fonction publique et de la Direction générale du budget. L’atelier de validation de ce référentiel a eu lieu du mercredi 29 mars au samedi 1er avril 2023, au Centre international de conférence de Kintélé, dans la commune éponyme (Département du Pool), au Nord de Brazzaville.
Ouverts par Florent Bwassi, directeur de cabinet par intérim du ministre de la Fonction publique, du travail et de la sécurité sociale, en présence de Ghislain Ebalé, représentant le coordonnateur du Prisp, les travaux de cette concertation se sont déroulés sous la conduite de Gilles Carson Osseté Okoya, conseiller chargé des missions du ministre de la Fonction publique. C’est lui qui les a aussi clôturés.
L’atelier a regroupé 47 experts venus du Ministère de la fonction publique, du travail et de la sécurité sociale, du Ministère du budget, des comptes publics et du portefeuille public, et du Ministère du contrôle d’Etat, de la qualité du service public et de la lutte contre les antivaleurs. Les échanges ont abouti à doter l’administration publique d’un document de référence commun entre la Fonction publique, la Direction générale du budget et le Bureau de la solde.
«L’assainissement des finances publiques passe inévitablement par une plus grande maîtrise des effectifs des agents civils de l’Etat et, par conséquent, d’un meilleur contrôle de la masse salariale. Depuis fort longtemps, notre ministère éprouve d’énormes difficultés dans la gestion des ressources humaines de l’Etat. Ce qui ne permet pas une maîtrise conséquente des effectifs et de la masse salariale et aussi une réduction des délais de procédure en la matière. Pour mettre un terme à cet état de fait, il a été jugé nécessaire de créer un instrument efficace, moderne et intégré de gestion administrative et financière des ressources humaines de l’Etat qui consacre la gestion rationnelle et automatisée de la carrière des agents de l’Etat, depuis leur recrutement jusqu’à leur retraite», a déclaré Florent Bwassi à l’ouverture des travaux.
«Vous êtes arrivés à élaborer et à valider un référentiel commun fonction public-budget. Vous venez ainsi de contribuer à la matérialisation de la mise en place d’un meilleur outil de gestion des ressources humaines de l’Etat. Cet outil a été voulu par le gouvernement, afin d’assurer une gestion efficiente et intégrale des effectifs et une maîtrise de la masse salariale de la fonction publique», a constaté Gilles Carson Osseté Okoya, dans son mot de clôture des travaux.
Selon un participant, Brice Gangoué, chef de service du projet système intégré de gestion des finances publiques, ce système «permet de maîtriser les effectifs de la fonction publique, parce qu’on aura maintenant un seul point de contrôle des agents de l’Etat, avec un seul fichier. Le message que je peux donner aux agents de l’Etat, c’est que le nouveau système va leur permettre d’avoir des solutions rapides».

Martin BALOUATA-MALEKA

Oh bonjour
Ravi de vous retrouver.

Inscrivez-vous pour recevoir du contenu génial dans votre boîte de réception.

Nous ne spammons pas !

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -spot_img

Derniers Articles