back to top
28.2 C
Brazzaville
dimanche 23 juin 2024 | 14:35
spot_img

Gamboma: deux morts dans un incident armé impliquant des présumés bébés noirs

Communauté urbaine de Gamboma (Département des Plateaux)

Deux morts dans un incident armé impliquant des présumés bébés noirs

La ville de Gamboma, appelée Gam city, à 273 kilomètres au Nord de Brazzaville, sur la route nationale n°2, dans le Département des Plateaux, était en émoi, le jeudi 15 février 2024. Et pour cause, dans la nuit du mercredi 14 février, une brigade de gendarmerie a voulu procéder à l’arrestation d’un groupe de cinq présumés bandits bébés noirs, qui passaient la soirée dans une boîte de nuit appelée Diamond noir, dans le Quartier Mpaire 2. Un présumé bandit, surnommé Neymar, connu pour être un chef de gang au Quartier Kombo, dans le 8ème arrondissement Djiri, à Brazzaville, a été arrêté. Mais, le deuxième, surnommé Aller-Retour, a dégainé son pistolet. Les coups de feu qu’il a tirés ont fait deux morts, notamment un jeune qui sortait de la boîte et qui serait du même groupe que lui, et une jeune fille passant dans la rue. Il y a eu également un blessé grave.

La tentative d’arrestation d’un groupe de cinq bandits par une brigade de la compagnie de gendarmerie de Gamboma a mal tourné, dans la nuit du mercredi au jeudi 15 février dernier. Le commandant de brigade, le lieutenant Roger, avait été mis au courant, par un indicateur, de la présence d’un groupe de bandits (koulouna ou bébés noirs) dans la boîte de nuit Diamond noir, au Quartier Mpaire 2. Certains seraient venus de Brazzaville où ils avaient opéré des vols à main armée et deux vivant à Gamboma même.
Vers minuit, une bagarre aurait éclaté dans la boîte. C’est alors que les gendarmes ont décidé d’intervenir. Seuls, le lieutenant Roger et un gendarme, tous deux en civil, se sont rendus sur la terrasse de la boîte. C’est alors qu’ils ont arrêté un premier présumé bandit, répondant au surnom de Neymar, qui voulait sortir. Aussitôt après, un deuxième, surnommé Aller-Retour, voulant sortir, est tombé sur les gendarmes en civil. Il a sorti son pistolet et tirer sur le lieutenant Roger qui, ayant vu le geste, n’a eu que le temps de s’échapper, en faisant le mur. Dans sa fuite, le bandit a tiré des coups de feu n’importe comment. Il a touché à la poitrine un jeune qui sortait de la boîte . La deuxième victime est une élève de terminale, qui passait dans la rue, devant la boîte, pour aller acheter à manger, et qui a été fauchée par une balle en pleine tête. Un autre jeune a été grièvement blessé.
Aller-Retour arrêté dans un village vers Mbon
Le jeune grièvement blessé
Les deux victimes.
La journée du jeudi 15 février était tendue à Gamboma, la rumeur s’étant répandue que les gendarmes avaient tué deux jeunes, la nuit. On a parlé d’échauffourées entre gendarmes et membres d’un gang dont certains étaient venus de Brazzaville. Mais, finalement, au courant de la journée, la vérité a été rétablie. L’auteur des coups de feu est un présumé bandit surnommé Aller-Retour, en fuite avec deux de ses camarades. Ils ont été finalement retrouvés dans un village proche de Mbon, toujours dans le Département des Plateaux. Aller-Retour a été arrêté en compagnie de sa copine, qui détenait des fétiches.
Que dire de ces jeunes égarés, qui font du mal dans leur propre société, comme si cela peut leur garantir une bonne vie. Force est de remarquer que la société congolaise est en train de payer un lourd tribut au phénomène de banditisme armé appelé «bébés noirs», des jeunes sans foi ni loi, qui ôtent des vies humaines comme bon leur semble. La Force publique doit poursuivre ses actions de répression contre ces groupes.
Urbain NZABANI

Oh bonjour
Ravi de vous retrouver.

Inscrivez-vous pour recevoir du contenu génial dans votre boîte de réception.

Nous ne spammons pas !

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -spot_img

Derniers Articles