back to top
27.2 C
Brazzaville
vendredi 12 juillet 2024 | 17:47
spot_img

Jean Castard Nzaou Pambou, président de l’U.h.i.c : Plaide pour que les problèmes du jeune handicapé soient résolus

2024 a été proclamé par le Président de la République comme année de la jeunesse. Cette décision présidentielle fait réagir les acteurs politiques et de la société civile. Président de l’U.i.h.c (Union des informaticiens handicapés du Congo), Jean Castard Nzaou Pambou, ingénieur informaticien, plaide en faveur de la jeunesse handicapé, afin qu’elle ne soit pas oubliée pendant cette campagne. C’est ce qu’il nous a confié, dans l’interview ci-après.
* Monsieur le président de l’U.i.h.c, comment appréciez-vous la décision du Président de la République d’instituer l’année de la jeunesse?
** Merci monsieur le journaliste, pour l’intérêt que vous accordez à la jeunesse handicapée de notre pays. Depuis fort longtemps, notre association œuvre pour l’amélioration des conditions sociales des personnes handicapées. Nous remercions vivement le Président de la République, d’avoir pensé, une fois de plus, à la jeunesse. Nous saisissons la balle au bond pour l’exhorter à ne pas oublier les jeunes handicapés. Que ceux-ci soient pris en compte dans la mise en œuvre des décisions qui vont découler de l’année de la jeunesse.

* Toute la jeunesse est concernée par l’institution de cette année?
** Effectivement, la résolution de la question de la jeunesse intéresse tous les jeunes de la République. Les jeunes handicapés sont capables de faire beaucoup de choses. Ils sont intelligents et inventifs. Certains suivent des parcours universitaires élogieux et d’autres font des spécialités dans des métiers d’avenir comme l’électronique, l’informatique, les B.t.p (Bâtiments travaux publics), l’ingénierie, etc. Les autorités doivent s’intéresser à ces jeunes. Il faut indiquer que la jeunesse handicapée souffre trois fois plus que la jeunesse normale de la situation du chômage et de la pauvreté. Les autorités doivent se souvenir de l’article 31 de la Constitution du 25 octobre 2015, qui stipule que «la prise en compte par le gouvernement des problèmes des jeunes handicapés se fasse avec égalité et équité».

Propos recueillis par Chrysostome FOUCK ZONZEKA

Oh bonjour
Ravi de vous retrouver.

Inscrivez-vous pour recevoir du contenu génial dans votre boîte de réception.

Nous ne spammons pas !

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -spot_img

Derniers Articles