Home Actualité Journée internationale des droits humains : Trois mille participants au mini- marathon...

Journée internationale des droits humains : Trois mille participants au mini- marathon et à la marche sportive

0
Les officiels lançant la marche sportive et le semi-marathon.

Les 75 ans de la D.u.d.h (Déclaration universelle des droits de l’homme), les 78 ans d’existence de l’Onu (Organisation des Nations unies), les 60 ans de partenariat entre l’Union européenne et la République du Congo et les O.d.d (Objectifs de développement durable) ont été célébrées à Brazzaville, capitale de la République du Congo, dimanche 10 décembre 2023, journée internationale des droits de l’homme, par un mini-marathon de 17 km et une marche sportive de 3 km, organisés par le Système des Nations unies au Congo, l’Ambassade de l’Union européenne au Congo et le Programme national de lutte contre le cancer, avec l’appui de la Fédération congolaise d’athlétisme. Trois mille participants, dont des diplomates, des cadres, des sportifs et des jeunes venus des quartiers de Brazzaville y ont pris part.

Le mini-marathon et la marche ont eu pour point de départ et d’arrivée le Restaurant Mami Wata, au centre-ville. Ils se sont déroulés sur la corniche, fermée à la circulation automobile chaque dimanche. Le mini-marathon est arrivé jusqu’au Rond-Point Matour, à Makélékélé, avant de revenir au point de départ, tandis que la marche a fait un aller-retour jusqu’au rond-point de la Case De Gaulle.
L’événement était co-patronnée par le directeur de cabinet du Ministère de la justice, des droits humains et de la promotion des peuples autochtones, le coordonnateur-résident, du Système des Nations unies, Chris Mburu, l’ambassadeur de l’Union, européenne, Giacomo Durazzo, et la professeure Judith Nsondé Malanda, directrice du Programme national de lutte contre le cancer. L’objectif était de sensibiliser le grand public sur les droits des enfants, la fin des violences à l’égard des femmes, les personnes handicapées, les minorités, la lutte contre la corruption, la préservation de l’environnement, le droit de naître, de vivre, le droit à l’épanouissement, l’accès à la culture, etc.
Dans leurs allocutions, au lancement des deux activités, tous les organisateurs ont la nécessité de s’impliquer dans la dignité, la solidarité, la justice et dans la pratique des droits humains comme le stipule la Déclaration universelle des droits de l’homme.
«La bonne santé de demain commence aujourd’hui. Pour avoir une bonne santé, c’est-à-dire vivre une vie saine, il faut s’en donner les moyens, promouvoir le bien-être de tous, c’est un élément essentiel du développement durable. Le cancer, à lui seul, tue plus que la tuberculose, le sida et le paludisme réunis. Il ne choisit pas quel que soit le statut social ou le genre. Il ne t’emporte pas si on le dépiste à temps et on le traite aussi tôt. Le meilleur moyen de lutter contre le cancer, c’est la prévention. C’est maintenant qu’il faut agir», a déclaré la professeure Judith Nsondé Malanda
Chris Mburu a donné la portée de ces deux évènements. «Nous avons voulu marquer deux journées très importantes dans le calendrier des Nations unies. C’est la célébration de la 75ème anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l’homme, le 10 décembre de chaque année. On a décidé de combiner aussi la journée des Nations unies pour son 78ème anniversaire qu’on n’a pas pu commémorer cette année à cause de la tenue en octobre dernier du sommet des trois bassins forestiers tropicaux ici au Congo. Vous savez que ce sont les Etats-membres qui font les Nations unies. Notre message aujourd’hui est de renforcer notre collaboration avec les Etats membres et la République du Congo, pour travailler sur les O.d.d qui sont au nombre de 17, c’est pourquoi la course du marathon a été sur 17 km». Pour sa part Giacomo Durazzo a déclaré que «la thématique sur les droits humains est prioritaire, sinon fondamentale pour l’Union européenne».

Martin
BALOUATA-MALEKA

Oh bonjour
Ravi de vous retrouver.

Inscrivez-vous pour recevoir du contenu génial dans votre boîte de réception.

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Quitter la version mobile